lundi 6 mai 2019

C'est lundi... que lisez-vous ? #20

Bonjour !

En ce lundi 6 mars… euh pardon, mai, je vous propose un vingtième épisode de ce RDV "hebdomadaire" qu'est le "c'est lundi, que lisez-vous ?". Je vous rappelle que ce RDV est suivi et relayé par I Believe in Pixie Dust. De même, je vous remémore les règles simples, à savoir répondre à ces trois questions :

* qu'ai-je lu la semaine dernière ? *
* que suis-je en train de lire ? *
* que vais-je lire ensuite ? *













Ma dernière lecture


Rebelle du désert 3 : La tempête - mon avis en bref :
J'ai adoré le dernier opus de cette trilogie qui s'est bonifiée au fil des tomes. L'ambiance western - fantasy - mythologie africaine est unique et mérite que l'on s'y arrête.


Mes lectures en cours


9 mois - mon avis sur le vif :
Toujours autant d'informations bien utiles et de quoi aborder sereinement ce qui m'attend d'ici un mois…

Les paresseuses : Mon cahier grossesse - mon avis sur le vif :
Moins d'humour dans les dernière pages lues, mais des choses très utiles concernant les essentiels à avoir chez soi ainsi que ce qu'il faut mettre dans la valise pour la maternité… Car oui, ça approche^^

La Guerre du Lotus 2 : Kinslayer - mon avis sur le vif :
Je pas eu trop de mal à retrouver les personnages que j'avais pourtant laissés il y a fort fort longtemps. Des chapitres qui se lisent bien et dans lesquels il se passe toujours quelque chose. Bref, on a envie de continuer !


Mes prochaines lectures


Je n'ai pas d'image ici, car aucune certitude quant à ce qui va suivre… Évidemment, je vais continuer mes livres "grossesse", mais j'avais aussi envie de lire un livre en allemand. La question étant : lequel ? Ce qui nous lie, de Samantha Bailli me tente également… À moins que je n'opte pour une pause BD… On verra bien !


Et vous, que lisez-vous ?

jeudi 2 mai 2019

La tempête

Rebelle du désert - 3

Auteur : Alwyn Hamilton

Éditeur : PKJ.

Nombre de pages : 425

Catégories : Fantasy & Jeunesse

Prix : 18,90€


Pourquoi ce livre ?
Parce que c'était un cadeau.
Parce que j'avais envie / besoin de quelque chose qui se lit vite.
Parce que je voulais savoir comment se finissait l'histoire d'Amani.







Le destin du désert repose entre ses mains

Les rebelles sont anéantis : la plupart d'entre eux ont été capturés ou tués. Amani a été épargnée mais n'a plus le choix : à présent, elle doit agir. Accompagnée de son armée de squelettes rebelles, elle se lance dans une mission de sauvetage à travers le désert hostile. Mais sera-t-elle capable de prendre seule la tête de la rébellion et de mener à bien cette dangereuse expédition ?




Si je n'avais pas été interrompue, je pense que j'aurais dévoré ce livre en un jour. Car bien que le début me soit apparu difficile car cela faisait un moment que j'avais quitté ces personnages, l'auteur arrive très bien à nous faire re-rentrer dans l'histoire. On vit des moments très intenses aux côtés des rebelles du désert. J'ai ri, j'ai eu la larme à l'œil, le cœur qui palpitait. Bref, j'ai vraiment vécu ce roman ! On peut dire que cette saga finit en apothéose.

L'histoire :
Celle d'un désert régit par un sultan tyrannique.
L'histoire d'une rébellion mal en point.
Une histoire de sable…

Les personnages :
Amani, aussi connue sous le nom de Bandit au yeux bleus, est une fille du désert. Mais pas que. Du haut de ses 17 ans, elle dirige la rébellion par intérim, sait manier le pistolet comme personne et, surtout, c'est une Demdji. En effet, Amani est la fille d'un Djinn, un être immortel. C'est d'ailleurs de son père qu'elle tient ses légendaires yeux bleus et son aptitude à commander au sable. 
Ahmed, le Prince rebelle, est celui pour qui Amani se bat. Fils du sultan tyrannique, il menait la rébellion jusqu'à ce qu'il soit pris. C'est un jeune homme réfléchit qui fera toujours passer son peuple avant lui-même.
Jin, le Prince étranger et frère d'Ahmed, est exactement comme lui. Tout comme Shazad, la Générale à l'esprit vif. Et tout un tas de personnages que je vous laisse le soin de découvrir ;-)

La plume de l'auteur :
Comme je l'ai dit plus haut, bien qu'il s'agisse d'un troisième et dernier tome, Alwyn Hamilton met tout en œuvre pour que l'on puisse suivre cette histoire sans problème. Elle enchaîne les scènes d'action et les scènes émouvantes, mixe parfois les deux, et le lecteur se retrouve très vite impliqué dans cette histoire novatrice.
Enfin, on ne peut pas parler de la plume sans évoquer la narratrice… qui n'est autre qu'Amani, l'héroïne créée par l'auteur. Elle narre cette histoire au passé, entrecoupant son récit de contes lui faisant écho.




Une saga inédite qui se bonifie au fil des tomes. Une très belle fin pour une histoire épique !




L'histoire : 4,5/5     Les personnages : 5/5     L'écriture : 5/5     Mon appréciation : 4,5/5

Total : 19/20




mardi 30 avril 2019

Sagas des Neuf Mondes


Auteur : Pierre Efratas

Éditeur : Noir d'Absinthe

Nombre de pages : 236

Catégories : Fantasy & Nouvelles

Prix : 17,90€


Pourquoi ce livre ?
Parce que je cherchais des noms pour mes lapins.
Parce que j'aime la mythologie nordique.
Parce qu'il m'a été dédicacé.








Au cœur de notre vaste univers se dresse un frêne gigantesque au tronc solide et aux branches vigoureuses sur lesquelles reposent neuf mondes. Son nom : Yggdrasil.
Amies, amis, prenez place ! En cette froide nuit d'hiver, Bjarni Olofsson, le scalde vagabond du Nord, a fait halte à notre porte pour nous conter l'histoire de ces mondes merveilleux où vivent de puissants dieux, de courageux mortels et d'étranges créatures.
Tremblez devant la colère de Thor ! Indignez-vous des fourberies de Loki ! Partagez la douleur de Freyja… Mais n'oubliez pas : côtoyer les dieux peut s'avérer dangereux.




Un peu moins de dix jours pour lire 236 pages… Panne de lecture ou écriture difficile ? Je dirais un peu des deux. En effet, en ce moment j'ai un peu de mal à lire (encore que cela s'arrange). Mais surtout, l'écriture de ces contes se veut ancienne et si cela cadre avec les récits, ça m'a un peu déranger de buter sur tant de mots qui m'étaient inconnus.
Quant aux histoires, elles se suivent et relatent de faits plus ou moins imbriqués les uns dans les autres. Toutefois, il est évident que certaines se démarquent !

Les histoires :
Celles des dieux bien sûr !
Mais aussi celles des humains.
Des histoires de géants.
Des histoires d'amour, de batailles et de trahisons.

La cohérence interne :
Toutes les histoires prenant place dans un même monde, suivant des personnages parfois identiques, on note une belle cohérence.

La plume de l'auteur :
Pierre Efratas se place ici dans la peau d'un scalde, autrement dit un conteur, et nous narre quelques-unes des épopées norroises. Le langage plutôt soutenu et la langue plutôt ancienne donnent à ces contes une certaine réalité. On a vraiment l'impression de lire de véritables extraits des contes d'autrefois. Malheureusement, cela va avec un vocabulaire parfois difficile d'accès, qui rend la lecture un peu ardue.




Des sagas comme si on y était. Un décalage entre le parler d'autrefois et celui d'aujourd'hui à la fois appréciable et regrettable.




Les histoires : 3/5     La cohérence : 4,5/5     L'écriture : 3,5/5     Mon appréciation : 2,5/5

Total : 13,5/20





lundi 29 avril 2019

C'est lundi... que lisez-vous ? #19

Bonjour !

Pour ceux qui ne l'auraient pas remarqué, nous sommes lundi ! J'avais donc le choix entre chroniquer et rédiger un épisode de "C'est lundi… que lisez-vous ?", un RDV hebdomadaire relayé par I Believe in Pixie Dust.
Rapidement, voici pour rappel les trois questions fondamentales qu'il faut se poser lors de ce RDV :

* qu'ai-je lu la semaine dernière ? *
* que suis-je en train de lire ? *
* que vais-je lire ensuite ? *












Ma dernière lecture


Sagas des Neuf Mondes - mon avis en bref :
J'avais très hâte de découvrir ces contes traitant de la mythologie nordique. Si la plupart des histoires m'ont plu, la plume était parfois difficile à suivre.


Mes lectures en cours


9 mois - mon avis sur le vif :
Voilà huit mois que je parcours les lignes de cet ouvrage. J'y trouve toujours autant d'informations sur mon état de femme enceinte ainsi que sur cette vie à trois qui m'attend.

Les paresseuses : Mon cahier grossesse - mon avis sur le vif :
Deuxième lecture spéciale "femme enceinte". J'aime bien le côté humoristique de ce condensé d'informations.


Mes prochaines lectures


Rebelle du Désert 3 : La tempête - Pourquoi ?
Parce que c'est un cadeau. Parce que c'est le livre de ma PAL qui me fait le plus envie. Parce que j'ai envie de savoir comment se termine cette saga !

La Guerre du Lotus 2 : Kinslayer - Pourquoi ?
Parce que le challenge mystère du mois de mai, c'est de continuer une saga. Parce que cela fait trop longtemps que j'ai lu le premier tome. Parce que je m'étais acheté l'intégrale lors d'une promo Bragelonne.

Et bien sûr, je continuerai mes lectures spéciales ;-)


C'est tout pour cet épisode. Ah non, une dernière chose : il semblerait que je sorte peu à peu de ma panne de lecture, surtout quand je vois l'envie qui revient !

Et vous, que  lisez-vous ? 

samedi 20 avril 2019

Die Wand

Le mur invisible

Auteur : Marlen Haushofer

Éditeur : Ullstein eBooks

Nombre de pages : 385

Catégories : Fantastique (un peu) & Naturwriting (inclassable)

Prix Kindle : 8,99€


Pourquoi ce livre ?
Parce que tout le monde en parlait sur la bloggo littéraire.
Parce que j'avais la chance de pouvoir le lire en VO.








Résumé livraddict :
Une catastrophe sans doute planétaire, mais dont l'origine chimique ou nucléaire restera indéfinie, va bouleverser l'existence d'une femme ordinaire. À la suite d'un concours de circonstances, elle se retrouve seule dans un chalet en pleine forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s'être pétrifiée durant la nuit. Le chalet est confortable, équipé de provisions et des objets de première nécessité. L'héroïne, tel un moderne Robinson, va organiser sa survie en compagnie de quelques animaux familiers.
Mais qui aurait pu être un simple exercice de style sur un thème à la mode devient chez Marlen Hausofer une aventure bouleversante où le labeur, la solitude et la peur constitue les conditions de l'expérience humaine.




Il m'a fallu un mois pour lire ce livre. Pas plus, pas moins. Pourtant, il m'a plu et la langue était tout à fait accessible pour moi qui ai vécu en Autriche. C'est simplement que c'était la première fois que je me confrontais à ce genre d'écriture…
Quoi qu'il en soit, j'ai apprécié de me retrouver dans cette nature, qui m'a rappelé mon enfance. Ce livre vous apprend que tout est possible, mais en même temps que toute chose qui a commencé, doit un jour se terminer. On est face à soi-même, un peu comme l'héroïne.

L'histoire :
Celle d'une femme coupée du monde.
Une histoire de survie.

Les personnages :
Le personnages principal n'a pas de nom. On sait simplement que c'est une femme et qu'elle a eu des enfants. Elle rendait visite à sa cousine lorsque tout à commencé… C'est une héroïne courageuse qui n'hésite pas à prendre les choses en mains. Après tout, il en va de sa survie. Très vite, elle apprend à vivre seule au milieu de cette nature pas si hostile que ça.
Les autres personnages sont les animaux avec lesquels vit l'héroïne. Ils ont chacun leur caractère. Et bien qu'ils soient souvent personnifiés, ils restent ce qu'ils sont, des animaux. À leur contact, c'est plutôt l'héroïne qui se détache de son côté "humain/civilisé".

La plume de l'auteur :
Dans un récit à la première personne et la plus part du temps au passé, Marlen Haushofer nous dépeint la vie et surtout la survie de son héroïne. C'est d'ailleurs cette dernière qui prend la plume pour conter ses aventures. Auteur et narratrice parvienne sans mal à inviter à la lecture, à la fois par une écriture fluide, et par ces quelques informations qu'elles donnent sur des événements à venir… mais dont on ne sait pas encore tout.




Un roman qui se vit intensément, aussi intensément que l'héroïne vit cette aventure. Toutefois, un style auquel il vaut mieux être habitué.




L'histoire : 3,5/5     Les personnages : 4/5     L'écriture : 4/5     Mon avis : 3/5

Total : 14,5/20




lundi 15 avril 2019

C'est lundi... que lisez-vous ? #18

Bonjour !

En ce moment, non seulement c'est les vacances, mais en plus j'ai pas mal de temps… vous allez vite comprendre pourquoi ;-) Et comme je n'écris plus trop sur le blog, je me suis dit qu'un petit article s'imposait. Du coup, quoi de mieux qu'un petit épisode de "C'est lundi… que lisez-vous ?"
Je vous rappelle vite fait le principe de ce rendez-vous hebdomadaire (enfin normalement^^) suivi et relayé par I Believe in Pixie Dust. En fait, ils 'agit tout simplement de répondre aux trois questions suivantes :

* qu'ai-je lu la semaine dernière ? *
* que suis-je en train de lire ? *
* que vais-je lire ensuite ? *










Comme je n'ai terminé aucun ouvrage la semaine dernière, je passe directement à mes lectures du moment… Oui, je sais, c'est pas très sérieux. Mais c'est ce qu'on appelle une panne de lecture il me semble.


Mes lectures en cours



Le mur invisible - mon avis sur le vif :
C'est sûrement à cause de cette lecture que je me retrouve en panne lecture… depuis le mois dernier ! Et pourtant, on ne peut pas dire que je n'aime pas. On ne peut pas dire qu'il n'y ait pas d'action. On ne peut même pas dire que ce soit le fait de lire en VO qui me dérange. J'avoue que je ne comprends pas bien… mais le livre est sympa hein ! Cela doit juste venir de moi…

9 mois - mon avis sur le vif :
Voilà un peu plus de sept mois que je lis ce livre, semaine après semaine. Il m'apporte pas mal d'informations quant à mon état actuel et sur ce qui m'attend. Bien sûr, c'est général et je ne suis pas concernée par chaque page, mais je trouve l'ouvrage plutôt réussi.

Les paresseuses : Mon cahier grossesse - mon avis sur le vif :
Là aussi, ça fait plusieurs mois que j'y suis. C'est un condensé du livre précédemment nommé… avec une touche d'humour qui ne fait pas de mal. Il y a aussi des espaces à remplir soi-même sur ses ressentis, pour mettre d'éventuelles photos. Bref, pas mal fait là encore. Merci la copine qui me l'a offert ;-)


Mes prochaines lectures


9 mois & Mon cahier de grossesse - Pourquoi ?
Il me semble que c'est assez clair… Parce que je n'accouche pas demain et que j'en lis quelques pages chaque semaine.

Rebelle du Désert 3 : La tempête - Pourquoi ?
Parce que c'est un cadeau. Parce que j'ai envie de lire quelque chose de léger, de revenir à une valeur sûre. Parce que j'ai envie de savoir comment va se terminer cette saga.


Voilà, je ne prévois rien d'autre car malgré le temps libre dont je dispose grâce à mon congé, je ne veux surtout pas me mettre la pression niveau lecture. Au mieux, je veux me sortir de cette panne !


Et vous, que lisez-vous ?

mercredi 20 mars 2019

Blasphème

HOLOMORPHOSE - 1

Auteur : Jean Vigne

Éditeur : Chat Noir

Nombre de pages : 440

Catégories : Fantastique & YA

Prix : 19,90€


Pourquoi ce livre ?
Parce que j'aime bien l'écriture de Jean Vigne.
Parce qu'il m'avait été dédicacé à Livre Paris 2017.
Parce que je devais lire un livre dont le protagoniste était de sexe féminin.








"En ce bas monde, nous avons tous un fardeau à porter. Il semblerait que nous ayons trouvé le nôtre. À nous de faire en sorte qu'il ne devienne pas celui de l'humanité tout entière."

Depuis son récent déménagement à Grenoble, Solana est devenue une ado solitaire, sans ami ni attache. Son année de terminale s'avère compliquée, entre un père absent, une mère détachée et une bande de jeunes qui l'a prise pour cible. Difficile de faire pire… et pourtant. La destruction semble s'installer dans les parages, chez Solana plus exactement, qui bientôt ne peut plus bouger le petit doigt sans déclencher une catastrophe. Les cadavres se multiplient en ville, les portes de l'apocalypse sont sur le point de s'ouvrir et Solana pourrait bien en être la clef.




J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire de ce premier tome. En effet, pendant les 200 premières pages à peu près, ma lecture a trainé. Puis il y a eu comme un tournant et j'ai dévoré la deuxième partie du bouquin. Pour être honnête, je ne saurais dire si cela était dû à un mini panne lecture, à une histoire un peu longue à se mettre en place ou à mon énervement de ne pas trouver les réponses à mes nombreuses questions… Quoi qu'il en soit, cela aboutit à un bilan quelque peu mitigé et ce, bien que l'histoire m'ait plu.

L'histoire :
Celle d'une jeune fille prise pour cible.
L'histoire d'un don destructeur.
Une histoire de rivalités.

Les personnages :
Solana Iddyle est une jeune gothique de 17 ans. Fraîchement débarquée à Grenoble pour sa dernière année de lycée, elle ne tarde pas à s'attirer les regards et surtout la haine de certains de ses camarade. Solitaire et victime, fille d'un couple à la dérive, la jeune fille va tout de même finir par se faire une amie qui saura l'épauler face à cette étrange malédiction qui la frappe tout à coup.
Tout comme Solana, Nathalie (Nath) est une gothique… en un peu plus extrême. C'est elle qui, dès la rentrée des classe, va se rapprocher de l'héroïne pour peu à peu, devenir son amie. Fille de riches, elle ne craint pas grand-chose et aime la drogue, le sexe et les endroits branchés.
Lola est quant à elle une flique au physique androgyne que la vie n'a pas épargnée. C'est elle qui sera chargée de l'enquête concernant les morts étranges qui s'accumulent à Grenoble. Enquête au détour de laquelle elle va croiser la route de Solana… 

La plume de l'auteur :
Dans un roman écrit au présent, Jean Vigne alterne deux histoires. L'une se déroulant en 2015, à Grenoble, l'autre en Mongolie, en 2003. Bien sûr, on comprend bien vite que les deux histoires sont liées, sans pour autant pouvoir les raccrocher parfaitement. Pour ce faire, il faut continuer la lecture, et c'est n partie ce qui rend l'intrigue intéressante.
Par ailleurs, tous les passages où l'on a le point de vue de Solana sont écrit à la première personne, ce qui permet une plus grande immersion dans l'histoire.




Une intrigue plutôt bien ficelée et qui n'a de cesse de questionner le lecteur.




L'histoire : 4/5     Les personnages : 3,5/5     L'écriture : 4/5     Mon appréciation : 3,5/5

Total : 15/20




mercredi 27 février 2019

Nos totems ennemis

Brume d'Ange - 1

Auteur : Laetitia Arnould

Éditeur : Lansdalls

Nombre de pages : 294

Catégories : Fantastique, Jeunesse & YA

Prix : 15,80€


Pourquoi ce livre ?
Parce que l'auteur me l'a dédicacé cet été, lors d'une interview.
Parce que j'aime sa plume.
Parce que le loup est mon animal préféré.
Parce que pendant longtemps, l'aigle aussi a fait partie de mes animaux préférés.






"Brume d'Ange…
Un phénomène météorologique ? Une croyance séculaire ? 
Non, seulement mon prénom. Vous trouvez cela étrange ? Si vous saviez, ce n'est pas la seule chose étrange dans mon existence ! Car, depuis quelques jours, adieu ma vie d'adolescente ordinaire, et bonjour les légendes amérindiennes, les totems et les loups blancs…"

C'est le grand bouleversement pour la jeune Brume d'Ange Deforest. Du jour au lendemain, elle doit partir très loin de Sherbrooke, de son père et de ses amis, à cause d'un terrible chef amérindien : Waka Sica. Celui-ci veut mettre la main sur son Attribut, un pouvoir inné qui permet à Brume de troquer des destinées.
Au cœur de l'Idaho Panhandle, elle va devoir apprendre à maîtriser cet Attribut, à faire confiance aux membres de son clan, et aussi à se protéger des mystérieux pouvoirs de la tribu adverse.
Mais qu'en est-il du troublant Darren et de l'énigmatique Waban que sa nouvelle vie va mettre sur sa route ? À qui pourra-t-elle se fier ?
Amis ou ennemis ?




"Les loups ? me suis-je répétée intérieurement. Comment cet animal pouvait être un ami de l'homme ? Le loup… Son regard perçant. Ses crocs acérés. Qu'en était-il de ces histoires qu'on nous racontait, enfants ? Qu'en était-il du Petit Chaperon rouge ? Comment pourrions-nous être amis avec des loups ? Tout cela n'avait aucun sens."




J'avoue qu'au début, j'ai eu peur d'être en présence d'un énième triangle amoureux en lisant la 4ème de couverture. Mais en fait, comme on dit, il y a eu plus de peur que de mal.
Ce premier tome de Brume d'Ange se lit très bien. Malgré une petite faiblesse ici ou là, j'ai trouvé que c'était un très bon jeunesse, plutôt accès pour les filles. On y découvre des paysages magnifique, la place faite à la nature est parfaitement en adéquation avec les légendes que l'on découvre en lisant les lignes écrites par l'auteur.

L'histoire :
Celle d'une guerre des clans.
L'histoire d'une jeune fille aux grands pouvoirs.
Une histoire d'amitiés.

Les personnages :
Brume d'Ange Deforest est une adolescente de 16 ans. Elle vit Sherbrooke avec son père et mène une vie parfaitement normale aux côtés de ses amis, Maddy et Lawrence. Jusqu'au jour où elle se retrouve sur le toit d'un immeuble, sans avoir le moindre souvenir de comment elle y est arrivée. S'en suit alors une histoire rocambolesque de légendes amérindiennes, qui va la conduire tout droit chez les Pattes-Blanches, sa tribu.
Darren Hawthorn a à peu près le même âge de Brume d'Ange et appartient lui aussi à la tribu des Pattes-Blanches. Mais contrairement à Brume, le jeune homme a toujours vécu parmi les siens et est bien plus près de la nature. Beau garçon, sûr de lui, et fort comme un loup, il se lie rapidement d'amitié avec la jeune fille.
Quant à Waban Chaytons, du même âge lui aussi, il fait partie de la tribu adverse : les Ailes-Noires. Cela fait de lui un ennemi des deux premiers. Pourtant, Brume ne le voit pas ainsi. Au contraire, et bien qu'elle le craigne un peu lors de leur première rencontre, elle va se sentir assez rapidement proche de ce jeune homme à l'aspect sauvage.

La plume de l'auteur :
Laetitia Arnould nous livre ici une histoire accessible à un public relativement jeune. Écriture à la première personne, utilisation du passé composé et de l'imparfait, et vocabulaire accessible font de ce roman un parfait roman jeunesse et Young Adult. Toutefois, on ne tombe pas non plus dans le cliché ! Les personnages sont bien entiers et l'histoire, sans être trop compliquée, a tout de même une certaine profondeur. Sans compter bien sûr qu'une telle lecture attire l'attention du lecteur sur la nature et les légendes amérindiennes !




Un roman où nature et légendes amérindiennes ont une belle place. Parfait pour la jeunesse… mais pas que !




L'histoire : 4/5     Les personnages : 3,5/5     L'écriture : 4/5     Mon avis : 3,5/5

Total : 15/20

jeudi 21 février 2019

Die Flaschenpost

Une bouteille à la mer

Auteur : Klaus Kordon

Éditeur : Gulliver

Langue : Allemand

Nombre de pages : 178

Catégories : Historique & Jeunesse

Prix : 6,95€


Pourquoi ce livre ?
Parce que, encore et toujours, je souhaite lire un livre VO par mois.
Parce que je me disais que, peut-être, je pourrais étudier celui-ci avec mes élèves.





Traduction :
Matze jette une bouteille dans la Spree: "Mon nom est Matthias Loerke. J'habite au 72 Kurgallee, 1193 Berlin - RDA. J'ai presque douze ans et je suis en sixième. Que celui qui trouve cette bouteille m'écrive. Je vous promets de répondre." Secrètement, Matze espère que la bouteille ira jusqu'en Afrique ou en Australie. Mais c'est alors que lui répond Lika, une fille de Berlin Ouest, cette partie de la ville qui est pour lui comme un pays étranger.




Ce livre est super accessible et je suis ravie de l'avoir lu. Non seulement il peut être lu par un large public, mais en plus il relate l'histoire de ces deux Allemagne, vue par des enfants qui cherchent à comprendre le pourquoi du comment.

L'histoire :
Celle d'une bouteille jetée dans la Spree.
Une histoire d'amitié.
L'histoire dans l'Histoire.

Les personnages :
Matthias Loerke, Matze donc, est un bon élève et sans doute même un bon citoyen de la RDA. Toutefois, il se pose tout de même quelques questions, surtout à partir du moment où il commence à échanger avec une fille de l'Ouest.
Angelika Schmidt, que l'on surnomme Lika, vient juste de déménager. Hélas, elle a du mal à se faire à son nouveau quartier, dans lequel on a tendance à se moquer de son petit gabarit. C'est alors qu'elle rencontre Bob, un Turc. Entre eux se crée une amitié, qui se trouvera d'abord mise à mal, puis renforcée lorsque Lika va entrer en contact avec Matze.

La plume de l'auteur :
Cette histoire, narrée au passé, se déroule il y a quelque décennies, lorsque Berlin était encore une ville coupée en deux. Et c'est bien de ce thème que nous parle l'auteur, en utilisant la vision quelque peu naïve de deux jeunes adolescents. Ainsi, le lecteur est amené à se questionner sur les raisons de cette frontière en plein milieu d'une ville et sur tout ce qu'elle a provoqué, d'un côté, comme de l'autre. De fait, les chapitres alternent les points de vue des deux personnages et donnent à ce roman une vraie dimension épistolaire.




Quand une histoire vous raconte l'Histoire de façon aussi simple, naïve, et pourtant percutante, c'est qu'elle vaut le coup d'être lue, non ?




L'histoire : 4/5     Les personnages : 3,5/5     L'écriture : 4/5     Mon avis : 4/5

Total : 15,5/20