vendredi 30 juillet 2021

La Maison de la sorcière


Auteur : H. P. Lovecraft

Éditeur : E-Book libre et gratuit

Nombre de pages : 43

Catégories : Fantastique, Horreur & Nouvelles

Prix Kindle : 0,00€


Pourquoi ce livre ?

Pour son titre et son sujet.

Parce que j'écris un roman avec une maison de sorcière.





Walter Gilman est étudiant en mathématiques et en folklore à l'université Miskatonik de la petite ville d'Arkham. Exceptionnellement doué dans les matières relevant de la physique quantique et des lois dimensionnelles, il est également fiévreux et souffrant depuis plusieurs semaines. Il vit en effet dans une vieille maison du quartier pauvre de la ville, aux côtés de colocataires divers. La chambre qu'il occupe est particulièrement réputée pour avoir servi de foyer à Keziah Mason, une vieille sorcière s'était échappée in extremis et par des moyens inconnus de la prison de Salem en 1692.




Si tout ce qui touche à la description de la maison de la sorcière et aux conséquences de la magie sur le monde m'a intéressé, tout ce qui avait trait à la quatrième dimension et aux mathématiques n'était pas à ma portée. Je suis donc relativement déçue par cette lecture (mais je m'y attendais un peu, n'ayant pas apprécié mon premier livre de cet auteur...). Toutefois, je suis contente car je vais pouvoir l'exploiter, d'une certaine manière, pour mes propres écrits.


L'histoire :

Celle d'un homme malade.

L'histoire d'une sorcière et de son familier.

Une histoire entre cauchemar et réalité.


Les personnages :

Walter Gilman est un étudiant brillant, mais aussi souffrant. Son mal, il le doit à la fièvre qui lui fait voir, en rêve, des scènes horriblement cauchemardesques. Et lorsque ses rêves font irruption dans sa vie, il va tout faire pour comprendre ce qui lui arrive.

Keziah est une vieille sorcière d'un autre temps. Adepte du Malin avec qui elle a pactisé, elle hante les rêves du pauvre Walter jusqu'à le rendre fou. Elle est toujours accompagnée de son familier, une horrible bestiole qui ressemble à un rat avec des mains.


La plume de l'auteur :

Dans un récit au passé et à la troisième personne, H. P. Lovecraft décrit ici la déchéance d'un homme rendu fou par une sorcière. S'il est cartésien, il s'intéresse également au folklore et aux histoires de sorcières. Peu à peu, entre rêves et horreur, mathématiques et physique quantique, l'auteur nous plonge dans les méandres bien noirs de son univers.




Une nouvelle dans laquelle fantastique et sciences se rejoignent. Amateurs de l'occulte et de l'horreur, vous êtes les bienvenus. Attention, les math peuvent vous perdre ;-)





L'histoire : 3/5     Les personnages : 3/5     L'écriture : 2,5/5     Mon appréciation : 2/5


Total : 10,5/20

vendredi 23 juillet 2021

La société des vampires

Auteur : Annabelle Blangier

Éditeur : Petit Caveau

Nombre de pages : 404

Catégorie : Bit-Lit

Prix : 18,90€


Pourquoi ce livre ?

Parce que j'adore la plume de l'autrice (découverte lors du tome 1).

Parce que j'avais beaucoup aimé le premier volet.

Parce que c'est un SP.




Trois ans ont passé depuis les terribles événements ayant eu lieu dans la petite ville de Rochereau. Adeline, qui s'apprête à fêter ses dix-huit ans, ne supporte plus l'attitude surprotectrice de son père, qui ne se remet pas de la découverte de l'existence des vampires. Elle rêve d'une autre vie et repense avec nostalgie à ses discussions passionnantes avec Morgan Crane.

Le vampire a quitté Rochereau et erre depuis lors de ville en ville. Jusqu'au jour où une vieille connaissance reprend contact avec lui pour lui faire une proposition difficile à refuser.

Alors qu'Adeline fait la rencontre d'un jeune homme mystérieux qui semble tout aussi intéressé qu'elle par le surnaturel, une menace invisible plane sur toute la famille Deville.




J'ai trouvé le début un peu lent car je ne voyait pas où l'autrice voulait nous amener. Cependant, sa plume et ses personnages attachants m'ont fait accrocher à l'histoire. Et, sitôt le fil rouge découvert, j'ai eu du mal à m'arrêter de lire !! Au final, même si un autre auteur aurait peut-être fait autrement, je pense que la mise en place un peu longue était nécessaire.


L'histoire :

Celle d'une fille passionnée de vampires.

L'histoire d'une société qui se met en place.

Une histoire de guerre... peut-être ;-)


Les personnages :

Adeline Deville est une jeune fille de dix-huit ans. Il y a trois ans, elle a fait la connaissance d'un vampire, Morgan Crane, et a été enlevée par une secte qui prônait la suprématie des buveurs de sang. Aujourd'hui, Adeline ne rêve que de retrouver Crane afin d'en découvrir toujours plus sur les vampires.

Frank Deville, le père d'Adeline, est capitaine de police. Il semble avoir été plus traumatisé par les événements survenus trois ans plus tôt que sa fille, aussi cherche-t-il à tout prix à la protéger. En outre, il est le seul autre protagoniste humain (au début en tout cas^^) à connaître l'existence des vampires... qu'il déteste plus que tout !

Morgan Crane est un vampire transformé lors de la Révolution Française. Nostalgique de sa vie d'humain, il cherche à s'intégrer parmi eux. Ce faisant, il est devenu l'ami d'Adeline. Toutefois, sa nature menace à chaque seconde de le rattraper. Il doit constamment lutter contre son instinct de tueur, cette part sombre de lui qu'il voit comme une seconde personnalité. 

Il y a tout un panel d'autres personnages, mais je ne citerai qu'Olivia. Lorsqu'elle entre en scène, on la voit venir à des kilomètres ! Mais l'autrice parvient en un rien de temps à faire oublier ce détail, tant la jeune femme est attachante, touchante, fragile et néanmoins pleine de ressources !


La plume de l'autrice :

Dans un récit au passé et à la troisième personne, Annabelle Blangier introduit tout doucement une intrigue qui se révèle prenante. Si l'action tarde à venir, la mise en place du fil rouge est nécessaire à une pleine compréhension des tenants et aboutissants de cette histoire. Par le biais de flash back, on découvre le passé de certains personnages, les rendant plus profonds. De même, le monde qu'elle crée n'est en rien manichéen et au contraire tout en nuances de gris... ou de sang^^




Un roman qui démarre assez lentement, mais une intrigue haletante au final. Des personnages (un surtout !!) attachants par leur complexité et leurs personnalités diverses.





L'histoire : 4/5     Les personnages : 4,5/5     L'écriture : 3,5/5     Mon appréciation : 4/5


Total : 16/20



Chronique du tome 1 : IMMORTEL

vendredi 16 juillet 2021

Les Plaines du Vent


Auteur : Lucille Chaponnay

Éditeur : Auto-Édition

Nombre de pages : 236

Catégorie : Fantasy 

Prix Kindle : 4,99€


Pourquoi ce livre ?

Parce que je voulais découvrir cette autrice.

Parce que j'ai remporté l'e-book lors d'un concours.





Un univers de magie et de sable...

Dans les Plaines du Vent, les Chasseurs traquent les Aefas, ces chevaux élémentaires indispensables au fonctionnement des Cités-États. Vania est sur le point de devenir l'une d'entre eux. Pourtant, ce n'est pas son choix, mais celui du prestige... Et de sa meilleure amie, Carmène, dont elle est inséparable.

Si c'est un honneur, être Chasseur exige cependant bien des sacrifices. Entre l'Ultime Pas et la vie rude en dehors des dômes, Vania devra dire adieu à son identité pour revêtir celle d'une Chasseuse. Saura-t-elle renoncer à son passé ? Et est-elle prête à faire face aux secrets qui se cachent sous le dôme ?




J'ai adoré cette lecture qui est pour moi un coup de cœur ! Les personnages sont attachants, l'univers aux couleurs de l'orient a su me séduire, tout comme la plume de l'autrice. J'ai d'ailleurs dévoré ce roman !


L'histoire :

Celle d'une fille qui n'a pas choisi son destin.

Une histoire de Chasse aux chevaux fantastiques.

Une histoire de pouvoir et de secrets...


Les personnages :

Vania, qui se fait appeler Louve dès qu'elle devient Chasseuse, est une jeune femme poussée vers un destin dont elle ne veut pas forcément. Toutefois, pour pouvoir rester avec sa meilleure amie, mais aussi pour le prestige de la fonction, elle devient Chasseuse d'Aefa. C'est une fille qui combat l'injustice et qui fera tout pour que la vérité soit rétablie sous le Dôme.

Carmène est la meilleure amie de Vania, mais aussi la Chasseuse la plus prometteuse. Elle se fait appeler Panthère, un surnom choisi par les meilleurs des meilleurs seulement. Si elle est très douée dans ce qu'elle entreprend, Carmène reste une fille agréable, une amie sur qui l'on peut compter.

Au contraire de Vania et Carmène, Jack vit sous la terre. Si les deux premières sont des Venturiennes, lui est un Terrien. Il travaille dans une ferme à Aefas et, tout comme Vania, il rêve de justice. Cependant, que peut un garçon comme lui face à l'immensité d'une Cité-État ?


La plume de l'autrice :

Dans un récit au passé et à la troisième personne, Lucille Chaponnay embarque ses lecteurs dans les Plaines du Vent, un univers de fantasy où une mortelle chaleur a obligé les habitants à construire des dômes. Aux frontières de plusieurs genres (fantasy, dystopie, SF), l'autrice nous fait nous questionner sur la société. L'écriture est fluide et l'intrigue prenante. Dès qu'on a l'impression que le soufflet retombe survient un retournement de situation haletant !




Une superbe fantasy aux couleurs de l'orient. Une plume addictive et un récit qui fait réfléchir.





L'histoire : 5/5     Les personnages : 5/5     L'écriture : 5/5     Mon appréciation : 5/5


Total : 20/20

vendredi 9 juillet 2021

Nos Attrape-Rêves

Brume d'Ange 2


Auteur : Laetitia Arnould

Éditeur : Lansdalls

Nombre de pages : 384

Catégories : Fantastique & YA

Prix : 16€


Pourquoi ce livre ?

Parce que j'avais beaucoup aimé le premier tome.

Pour terminer une saga.

Parce que l'autrice avait proposé de l'envoyer dédicacé !




"Brume d'Ange... Un prénom prédestiné, un pouvoir immense, une malédiction. Mon don m'effraie encore, même si je peux communiquer avec mon animal protecteur, Jonak."

Après tous les bouleversements liés à la découverte de son puissant Attribut, Brume a dû quitter les rives du Lac Bleu pour se réfugier à Orofino, avec son grand-père. Elle y étudie, seule, loin des totems et des légendes, loin de sa famille, de ses amis et de Jonak, son loup blanc. Elle supporte douloureusement les sacrifices de cette nouvelle vie, si solitaire, jusqu'au jour où elle reçoit la visite inopinée de Boréale, Tonopah et Darren. Mais une nouvelle menace, invisible et terrifiante vient gâcher les retrouvailles.

Après un retour forcé à Salmon Creek, Brume ne pourra que constater que la tupture entre Waban et Darren est imminente alors que le danger est si proche ! Qu'adviendra-t-il de son bel espoir de fraternité entre tribus, aujourd'hui prisonnier des mailles de son attrape-rêves ?

Fidélité, trahison, secret... ce nouvel opus va vous emporter sur les ailes du plus puissant des oiseaux-tonnerre.

Que seriez-vous prêt à sacrifier pour protéger ceux que vous aimez ?




J'ai bien aimé cette lecture, pleine de légèreté et de fluidité quant à la plume de l'autrice. L'histoire n'en est pour autant pas simpliste et nous embarque sur les traces des légendes amérindiennes, aux côtés des loups et des aigles... deux de mes animaux préférés !


L'histoire :

Celle d'une fille au pouvoir immense.

L'histoire d'une menace qui plane.

Une histoire de luttes, d'amour et d'amitié.


Les personnages :

Brume d'Ange Deforest est une jeune fille qui vit à Orofino avec son grand-père. Si elle a atterri là, c'est parce que nombreux sont ceux qui convoitent son pouvoir, celui de troquer les destinées. Toutefois, Brume n'a pas grandi auprès de ceux qui, comme elle, possède un Attribut ; aussi a-t-elle encore un peu de mal à appréhender son don.

Darren fait partie des Pattes-Blanches, une tribu dont les protecteurs sont les loups. Lui-même a hélas perdu le sien lors d'une bagarre contre un aigle. Depuis tout petit, il voue une haine farouche à l'encontre des Ailes-Noires, cette tribu aux aigles protecteurs. Il est l'ami le plus proche de Brume au sein des Pattes-Blanches.

Waban, aussi appelé Luc, est un Ailes-Noires recueilli par les Pattes-Blanches suite aux événements du premier tome. Lui aussi est un ami proche de Brume, et lui aussi a perdu son protecteur... lors de cette bagarre qui l'a opposé au loup de Darren. Contrairement à ce dernier, il cherche le rapprochement des deux tribus, ou en tout cas à se faire accepter parmi les Pattes-Blanches.


La plume de l'autrice :

Dans un récit au passé et à la troisième personne, Laetitia Arnould plonge son lecteur dans les pensées de son héroïne. C'est à ses côtés que nous vivons cette aventure.

Tout au long du roman, la tension monte quant à la menace qui plane au-dessus de Brume et des siens... sans toutefois que l'on parvienne à comprendre quoi exactement. Mais dès lors que le mot est jeté, alors les protagonistes se lancent dans une bataille sans merci !

Dans ce roman, les sentiments, quels qu'ils soient, ont tout autant de valeur et de place que l'action.




Une histoire fantastique sur fond de légendes amérindiennes. Des personnages attachants et une intrigue qui monte crescendo. 




L'histoire : 4/5     Les personnages : 4/5     L'écriture : 3,5/5     Mon appréciation : 4/5


Total : 15,5/20

vendredi 2 juillet 2021

GEMMAE


Auteur : Audrey Weisseldinger

Éditeur : Auto-Édition

Nombre de pages : 302

Catégorie : Fantasy

Prix : 20€


Pourquoi ce livre ?

Parce que j'apprécie l'autrice.

Parce que j'ai eu l'occasion de la rencontrer.

Pour son résumé et ses premier retours.



"À compter de ce jour, la pratique de la magie des Gemmes est interdite dans les royaumes d'Eïa, d'Arÿscie et de Melfolië. Tous les maîtres seront emprisonnés et subiront l'amputation libératoire d'un bras." Sa Majesté Ghitzeraï de Melfolië, au nom des souverains de Naïel, an 3667.

Ewendyn, princesse du royaume de Melfolië, pensait son destin tracé. Elle n'a pour but que de poursuivre l'œuvre de son père et de protéger le plus grand nombre face aux Gemmes destructrices. C'est dans cette forteresse de certitudes qu'elle croise la route d'Aëwë, jeune fille rescapée d'un génocide. La résilience et la joie de vivre de cette dernière ébranlent alors ses convictions les plus profondes. Ensemble, elles assistent à l'apparition mystérieuse d'une étrangère, propulsée au sud de Melfolië. Cette inconnue pourrait-elle contribuer à faire bouger les lignes une fois de plus ?




J'ai beaucoup aimé cette lecture. Les personnages sont tous plus ou moins attachants, mais surtout, ils ont tous un rôle à tenir dans cette histoire. La plume de l'autrice est addictive et il y a de l'action à chaque page. Sachez qu'il y a seulement deux-trois petites choses qui m'ont légèrement chiffonnée, mais dont je ne peux pas parler sans spoiler le roman. Et puis, on donne rarement la parole aux minorités de toute façon mdr !


L'histoire :

Celle d'une princesse hautaine, mais pas que.

L'histoire d'un groupe de compagnons en quête de vérités.

Une histoire de magie interdite.


Les personnages :

Ewendyn est la princesse héritière du royaume de Melfolië. À l'abri de son palais, elle a ingéré les dogmes qui régissent son royaume afin de les perpétrer lorsqu'elle montera sur le trône. C'est également dans le but de régner plus tard qu'elle parcourt maintenant le monde pour trouver des alliances et décharger ainsi un peu son père. Elle est hautaine, sûre d'elle, ce qui ne lui attire aucune sympathie de la part de son peuple. Toutefois, au contact de ce dernier, il se pourrait bien qu'elle change...

Aëwë est une jeune orpheline, rescapée d'un massacre. Elle ne connaît presque rien du royaume de Melfolië et ignore qu'il est interdit d'utiliser la magie des Gemmes. Pour elle, cette maîtrise est naturelle et accessible à un grand nombre de personnes, si tant est que ces personnes accèdent à leur fluide. Elle est joyeuse et innocente, et apporte beaucoup de fraîcheur au groupe auquel elle va se greffer.

Thyn, le paysan érudit qui court après les légendes, et Nerygan, le nomade taciturne et versatile, complètent le tableau des personnages principaux. Si le premier est assez effacé (en dehors de ses connaissances sur le monde), le second a plus de poids. De fait, il est missionné auprès de la princesse pour gagner l'indépendance de son peuple, aussi a-t-il tout à perdre (ou à gagner) dans cette aventure !


La plume de l'autrice :

Dans un récit au passé et à la troisième personne, Audrey Weisseldinger embarque son lecteur dans un univers de fantasy foisonnant. Elle y crée une magie puissante, scintillante et redoutée, mais aussi terriblement dangereuse pour ceux qui la pratiquent. La quête menée par ses personnages s'agrandit au fil du récit, à mesure des problèmes qu'ils rencontrent et des questions qu'ils se posent. Il y a de l'action dans chaque chapitre, ce qui rend la lecture addictive. Et, en dehors de cette quête principale, c'est tout un monde que l'on découvre à travers cette aventure.




Une lecture haletante, un univers bien construit et des personnages attachants que l'on épargne pas !






L'histoire : 4,5/5     Les personnages : 5/5     L'écriture : 4,5/5     Mon appréciation : 4/5


Total : 18/20

vendredi 25 juin 2021

La Légende Oubliée : Le Seigneur de la Forêt


Auteur : Blondie Gradisnik

Éditeur : Sudarènes

Nombre de pages : 289

Catégories : Fantasy & Fantastique

Prix : 20€


Pourquoi ce livre ?

Parce que j'aime les elfes.

Parce que je voulais découvrir la plume d'une collègue autrice.

Parce que je dédicaçais au même salon que Blondie.



Il y a une histoire que les hommes ont oubliée, ou plutôt une histoire que vos ancêtres ont fait en sorte que vous oubliiez... Il s'agit de la légende du Seigneur Noir, celui qui fut nommé à tort ou à raison, le Seigneur de la forêt. Le premier né d'une race obscure qui les rassembla tous jusqu'aux heures les plus noires. C'est aussi celle d'une damnation, d'un amour au-delà de la raison, d'une trahison et d'une rédemption. Puisse-t-elle vous servir de leçon...

Découvrez l'histoire de Kadath, le premier des elfes noirs, de sa naissance et passant par son sacre suprême de Seigneur de la Forêt et jusqu'à la fin de la guerre qui brisa à jamais l'équilibre du monde. Un récit épique, fantastique et romantique ancré dans une "pure tradition Fantasy" à la fois lyrique et mystique. Un périple fascinant qui ne vous laissera pas indifférent !




J'ai plutôt bien apprécié cette lecture. L'écriture fluide m'a permis de sortir d'une panne de lecture qui s'éternisait (10 jours pour lire le livre précédent... et peu d'envie de lire). Les personnages sont attachants et on ne devine pas tout dès les premiers chapitres. La seule chose qui m'a un peu chiffonnée, c'est que le début aille si vite. Mais c'est un parti pris de l'autrice que je comprends tout à fait, car là n'était pas l'histoire qu'elle voulait nous conter.


L'histoire :

Celle d'un immortel en quête d'une épouse.

L'histoire de deux âmes que tout oppose.

Une histoire d'amour, de guerre et de trahisons.


Les personnages :

Kadath est un elfe noir, le premier de sa race. Fils d'une haute-elfe et d'un démon, il fut pourchassé par les siens. À la mort de sa mère, il chercha vengeance et se hissa à la tête de tous les peuples, les réunissant sous son pouvoir. Toutefois, le Seigneur de la Forêt a beau cumuler les conquêtes, il ne parvient pas à procréer...

Estrid est une haute-elfe, fille d'un guérisseur. Selon la prophétie, elle est la seule à pouvoir donner un enfant au Seigneur de la Forêt, aussi lui est-elle promise. Mais la jeune elfe n'a pas envie de délaisser son amant, fut-ce pour le plus puissant des siens !


La plume de l'autrice :

Dans un récit au passé et à la troisième personne, Blondie Gradisnik invite le lecteur à plonger dans une fantasy médiévale superbement maîtrisée, où les elfes, les orcs, les nains, les hommes et bien d'autres races se côtoient. L'autrice pioche son inspiration dans la culture geek et bon nombre de récits plus ou moins connus jalonnent ce roman. L'écriture est fluide et l'histoire addictive. Le début va un peu vite, mais il faut le voir comme une sorte de préquelle au véritable nœud de l'intrigue.




Un roman qui prend racine dans la culture geek. Une légende qui parle de la naissance d'un peuple... mais je ne vous dirai pas lequel ;-)





L'histoire : 3,5/5     Les personnages : 4/5     L'écriture : 4/5     Mon appréciation : 3,5/5


Total : 15/20

lundi 14 juin 2021

Les papillons se cachent pendant la pluie

Auteur : Danielle Guisiano

Éditeur : Auto-Édition

Nombre de pages : 340

Catégorie : Romance

Prix : 15,95€


Pourquoi ce livre ?

Parce que j'aime bien lire des romances l'été.

Parce que j'apprécie la plume de l'autrice.

Parce que ça se passe près de chez moi.




Le hameau de Sivergues n'est pas un lieu comme les autres. Il répare les ailes froissées des papillons après la pluie.

Blanche est loin de se douter que le chaos de sa vie la dirige vers une rencontre décisive. Si elle a quelqu'un à découvrir, c'est avant tout elle-même. Quant à Eddy, son taciturne voisin, il trace son chemin solitaire. Le destin va réunir ces deux âmes.

Entre passé et avenir, leurs vieux démons s'agitent. Rien ne sera facile, pourtant le moment est venu d'ouvrir les ailes pour s'envoler.




J'ai bien apprécié de me promener dans le Luberon (sans accent sur le E siouplait !), de retourner dans des lieux que j'avais oubliés avec le temps... J'ai aussi pris plaisir à retrouver la plume de l'autrice, même si quelques coquilles m'ont fait grincer des dents. Toutefois, c'est tout de même l'histoire qui importe et qui l'emporte sur mon avis : j'ai bien aimé.


L'histoire : 

Celle de deux âmes à la dérive.

L'histoire d'une femme obsédée par son travail.

Une histoire d'amour.


Les personnages :

Blanche est une jeune femme qui travaille dans le marketing à Lyon. Suite à une énorme perte de poids, elle est contrainte de s'arrêter de travailler et se retranche à La Tarasque, une bâtisse dont elle a hérité et qui se trouve dans un tout petit hameau du Luberon. À Sivergues, elle rencontre les quelques habitants du hameau, et ils vont tenter de l'aider à remonter la pente. Mais Blanche n'est pas du genre à se laisser faire...

Eddy est un homme de la nature. Il est chevrier à Sivergues, où il possède également quelques ruches. Il a échoué là il y a quelques années, le cœur et l'âme en vrac suite à un drame. Lorsque Blanche débarque dans son hameau, il la reconnait aussitôt... mais pas elle. Comme tout le monde à Sivergues, il va tenter d'aider Blanche et, bien vite, en tomber amoureux. Toutefois, peut-on aimer et se projeter après avoir vécu l'enfer ?


La plume de l'autrice :

Dans un roman au présent et à la première personne, Danielle Guisiano alterne les points de vue. Tantôt, le lecteur est dans la peau de Blanche, tantôt, il glisse dans celle d'Eddy. On suit ainsi une histoire d'amour dans laquelle la première personne à aimer est avant tout soi-même. La romance quant à elle prend son temps, vit des hauts et des bas. Enfin, l'écriture est plutôt addictive et on a vraiment envie de savoir comment tout cela va finir... jusqu'à la dernière page !




Une romance sympathique qui vous fera découvrir ou redécouvrir le Luberon. 





L'histoire : 4/5     Les personnages : 4/5     L'écriture : 3,5/5     Mon appréciation : 3,5/5


Total : 15/20

mardi 1 juin 2021

Grimoire Noir


Scénario : Vera Greentea

Dessin : Yana Bogatch

Éditeur : Glénat

Nombre de pages : 279

Catégories : BD & Fantastique

Prix : 22€


Pourquoi ce livre ?

Parce que je cherchais un roman doudou.

Parce que je voulait pouvoir le terminer en deux jours.

Sur recommandation de Vibration Littéraire.


Bienvenue dans la petite ville américaine de Blackwell qui a pour particularité d'autoriser l'usage de la magie. Les sorcières sont les bienvenues et vivent en famille, les hommes eux n'ont aucun pouvoir. En dehors de cet endroit protégé, la sorcellerie est sévèrement réprimée.

Bucky Orson est un jeune homme à l'humeur morose. Sa sœur a disparu dans des circonstances troubles et l'enquête de son père, shérif de la ville, est à l'arrêt. Cet enlèvement provoque chez sa mère une grande tristesse, et lorsque celle-ci pleure, il pleut littéralement en ville.

Bucky décide de mener sa propre enquête pour retrouver sa sœur et sera aidé en cela par son amie Chamomile. La disparition de cette enfant réveille de vieux démons et ravive les tensions autour des mystères qui entourent l'origine de cette étrange ville de Blackwell.




J'ai effectivement lu cette bande dessinée en deux soirées, mais j'aurais pu la finir dès le premier soir tellement elle m'a plu ! Ambiance gothique, dessin soigné, tout en nuances de noir et de gris mis à part quelques détails... et cette histoire qui vous transporte au fil des pages et des planches. En un mot comme en mille, j'ai adoré ! Et je déclare officiellement que ce livre est mon doudou !!


L'histoire :

Celle d'une disparition.

L'histoire d'une enquête.

Une histoire de magie.


Les personnages :

Bucky (Beauregard) Orson est un jeune homme très affecté par la disparition de sa sœur. Il en veut à son père de ne pouvoir mener l'enquête et décide de s'y coller. Contrairement à son shérif de père, il n'hésite pas à incriminer les ensorcelées et à aller fouiner chez elles quitte à prendre des risques.

Chamomile Hastings était la meilleure amie de Bucky avant qu'un événement ne les éloigne. Toutefois, l'ensorcelée n'hésite pas à proposer son aide au jeune homme lorsque celui-ci se met dans l'idée de retrouver sa sœur par ses propres moyens.

Heidi Orson est la petite sœur disparue de Bucky. Alors que cela fait longtemps que les ensorcelées n'ont plus qu'un seul pouvoir, la petite fille en possède plusieurs, dont celui de se rendre invisible... ce qui complique évidemment l'enquête sur sa disparition !


La plume et le pinceau des autrices :

Une ambiance sombre pour un récit gothique à souhait. L'histoire se découpe en chapitres et les planches sont loin d'afficher un visuel classique, en ce sens que les images ne sont pas "carrées". Le dessin et les couleurs utilisées sont au moins aussi importants que les textes qui les accompagnent. Dès les premières planches, on est plongés dans l'action et dans ces illustrations tout en nuances de noir et de gris. Tout au long du livre, on suit Bucky dans son enquête et si l'on voit parfois des chose qu'il ne peut distinguer, cela n'ajoute que davantage de mystère.




Une BD aux aux allures de roman. Un récit gothique aux sublimes illustrations.






L'histoire : 5/5     Les personnages : 5/5     La plume et le pinceau : 5/5     Mon appréciation : 5/5


Total : 20/20

lundi 31 mai 2021

Cursed Crown

T1 des Chroniques Maudites


Auteur : Allie JM Richard

Éditeur : Sudarènes

Nombre de pages : 189

Catégories : Fantastique & Fantasy

Prix : 19€


Pourquoi ce livre ?

Pour le #moisdelafantasy.

Parce que c'est un livre de ma ME.





"J'étais la proie et le trésor d'un royaume tout entier. Captive et précieuse, comme si ma vie dépendait d'eux."

On a ôté la vie d'Angie, la sœur aînée d'Ana. Douze ans plus tard, Ana est toujours hantée par l'étrange silhouette qui a emporté son corps au loin. Sa deuxième sœur disparait mystérieusement à son tour, levant le voile qui la préservait du chaos. Déterminée à la sauver, la jeune femme se retrouve propulsée dans un monde rempli de noirceur et de cruauté. Captive d'un univers inconnu, elle tombera sur Valar, une sinistre créature qui se voit contrainte de s'allier à elle pour exaucer son vœu le plus cher.

À Thaurrun, les complots rôdent dans l'obscurité. Son destin y est scellé.




J'ai été un peu déroutée par le début du roman car je pensais avoir affaire à de la fantasy pure, hors une partie de l'histoire se déroule dans notre monde. Ce fut cependant plus une bonne surprise qu'une déconvenue. Ainsi, j'ai mieux pu appréhender le monde créé par l'autrice. Ce fut aussi ma première dark fantasy, et j'avoue avoir été séduite par ce genre... qui me faisait un peu peur pour le côté dark. En somme, j'ai passé un très bon moment de lecture, même si j'ai trouvé le roman un peu court. Parfois, j'aurais aimé plus de détails pour savoir comment on passe d'une scène à une autre.


L'histoire :

Celle d'une famille détruite par la perte de son aînée.

L'histoire de deux sœurs entraînées dans un nouveau monde.

Une histoire de dieux maudits et de leur héritage.


Les personnages :

Ana est une jeune femme en froid avec sa sœur qui espère se rapprocher d'elle à nouveau lors de retrouvaille dans la maison familiale. Lorsque cette dernière disparait, elle va tout mettre en œuvre pour la retrouver et la ramener dans son monde, quitte à dépasser ses limites et à s'associer à une sombre créature.

Valar est un fausserole, une sorte de démon. Il est aussi le chef des armées du roi de Thaurrun et se voit confier l'importante mission de ramener les deux sœurs à son souverain. S'il réussit, le roi exaucera son vœu le plus cher. Mais que choisira cet homme sans pitié qui a perdu l'amour de sa vie en même temps que ses ailes ?

Angie et Astrid sont les sœurs d'Ana. La première meurt alors que les deux autres sont toute petites, mais son souvenir restera ancré dans l'esprit des deux sœurs. Toutefois, si Ana cherche à oublier le passé afin de tourner la page, Astrid n'a de cesse de penser à Angie. Et s'il lui était possible de la retrouver ?


La plume de l'autrice :

Dans un récit au passé et à la troisième personne, Allie J-M Richard nous livre ici un roman plutôt sombre mais non dénué d'espoir. Elle en appelle à la mythologie celte tout autant qu'à son imagination pour créer l'univers des Chroniques Maudites. Les personnages de l'histoire sont plutôt bien élaborés : assez complexes pour être crédibles et attachants. Le roman est court, ce qui permet à l'autrice d'aller à l'essentiel. Toutefois, cela peut dérouter les lecteurs qui voudraient avoir tous les tenants et aboutissants... Mais on rappelle que c'est un tome 1 ;-)




Un roman court aux personnages attachants. 




L'histoire : 4/5     Les personnages : 4/5     L'écriture : 3,5/5     Mon appréciation : 3,5/5


Total : 15/20

vendredi 28 mai 2021

Hansel et Gretel

Les contes interdits


Auteur : Yvan Godbout

Éditeur : Éditions du Corbeau

Nombre de pages : 259

Catégorie : Horreur

Prix : 22,90€


Pourquoi ce livre ?

Parce que j'aimerais reprendre ce même conte.

Parce que j'apprécie les réécritures de contes.




Une mère désespérée surprenant l'innommable dans le quatre pièces et demie miteux qu'elle partage avec son salaud et leur couple de jumeaux.

Un frère et une sœur télépathes ayant sauvagement perdu leur innocence, avidement convoités par les serviteurs de Satan.

Une adolescente rebelle à l'enfance éclatée servant de guide dans une métropole abritant anges et démons.

Un prêtre et une sorcière cherchant à accomplir la plus ancienne des prophéties du Nécronomicon.

Deux enfants comprenant que, si Dieu est une pure invention humaine permettant de vivre d'espoir, le diable lui, existe bel et bien. 

Hansel et Gretel était un conte pour enfants. Celui que vous découvrirez sous peu en est bien loin et risque de ternir à jamais votre part d'innocence. Êtes-vous réellement prêt pour celle balade dans les plus sombres abysses de l'âme humaine ?




J'ai eu beaucoup de mal à lire ce roman. Non pas à rentrer dans l'histoire, comme cela peut arriver, mais bien à lire l'entièreté du roman ! Pour commencer, les contes interdits s'adressent à un public de plus de 18 ans. C'est certes mon cas, mais ça veut dire quelque chose... Tout comme les trois préfaces qui vous informe que ce livre a été censuré et a fait l'objet d'une procédure judiciaire à l'encontre de son auteur pour pédophilie juvénile. Toutefois, je suis allée au bout de ma lecture parce que, mine de rien, niveau réécriture de conte, c'est plutôt balaise !


L'histoire :

Celle de deux enfants perdu dans / par l'obscénité des adultes.

L'histoire d'une prophétie sataniste.

Une horrible histoire.


Les personnages :

Jeannot et Margot sont des jumeaux télépathes. Après avoir vécu l'enfer auprès de leur père, ils tentent de s'enfuir avec leur mère. Mais ils sont séparés et les jumeaux vont bientôt se perdre dans la ville. Jusqu'à arriver dans une église, où le pire est à venir...

Alice est une mère dépassée. Elle n'avait pas la moindre idée de ce qui se tramait sous son toit, de ce que son compagnon faisait subir à sa fille. Se transformant en mère courage, elle les sort de cet enfer, mais ce dernier la rattrape et tente de l'engloutir avec ses enfants.

Cassandre est une jeune fille de quinze ans qui croise par hasard la route des jumeaux alors qu'ils sont perdus en ville. Elle va alors les aider à retrouver leur chemin. Toutefois, il semblerait que les destins des trois enfants soient davantage liés...


La plume de l'auteur :

Dans un récit au passé et à la troisième personne, Yvan Godbout plonge son lecteur dans ce qu'il y a de plus noir dans l'âme humaine. Si vous voulez suivre les aventures de Hansel et Gretel dans cette sombre réécriture, il faut avoir le cœur et les tripes bien accrochés ! Violence, viols, atmosphère malsaine, tout y est pour vous mettre ma à l'aise et vous faire détourner le regard. Mais, dès la quatrième de couverture, le lecteur est prévenu (cf. partie en italique), sans compter les trois préfaces qui nous apprennent la censure qu'a subie ce livre.

Par ailleurs, l'auteur maîtrise à la perfection les code de la réécriture de conte. De nombreux personnages s'y trouvent, avec toute la symbolique qui tourne autour d'eux. 




Un conte sombrement bien réécrit, mais aussi des plus trash. Pour public très averti !




L'histoire : 4/5     Les personnages : 3,5/5     L'écriture : 4/5     Mon appréciation : 3/5


Total : 14,5/20