vendredi 26 mai 2017

Ronces Blanches et Roses Rouges


Auteur : Laetitia Arnould

Éditeur : Magic Mirror

Nombre de pages : 237

Catégorie : Fantasy

Prix : 18€


Pourquoi ce livre ?
Parce que c'était ma troisième lecture du #moisdelafantasy.
Parce qu'il me faisait envie depuis sa sortie.
Parce que c'est le premier roman de cette jeune maison d'édition.
Parce qu'extérieurement, c'est un bijou !
Parce qu'il m'a été dédicacé.




Orphelines d'un passé dont elles n'ont aucun souvenir, Sirona et sa jeune sœur Eloane sont aussi différentes qu'inséparables. Quand leur tutrice, Iphigénie Whitecombe, fiance l'aînée à un inconnu, leur avenir sombre dans l'incertitude... Pour échapper au mariage qui l'effraie tant et à la colère dévastatrice de Mme Whitecombe, Sirona prend la fuite.

Au cœur d'une forêt obscure et de sa propre tourmente, elle se fait toutefois une promesse : celle de revenir chercher sa sœur. Quitte à affronter l'ours qui rôde dans son sillage. Quitte à suivre les ronces blanches et les roses rouges. Quitte à croire en la magie.

Mais c'est sans compter sur l'énigmatique pianiste qui compose une toile de mélodies enivrantes, dans son château où la nuit est synonyme de toujours...




Je suis ravie de m'être laissée porter par la curiosité pour cette première publication des éditions Magic Mirror tant que par cette magnifique couverture. Car finalement, l'écrin est aussi précieux que le conte qu'il renferme. J'ai adoré ce récit et ai presque honte de ne pouvoir le dire en des termes aussi doux que l'écriture de son auteur...

L'histoire :
Celle d'une réécriture.
L'histoire d'un mariage arrangé qui n'arrange pas grand monde.
Une histoire d'âmes...

Les personnages :
Sirona, l'héroïne de cette histoire, est une jeune fille forte qui a la tête sur les épaules. Elle sait faire la différence entre ce qui existe et ce qui est de l'ordre de l'illusion, entre le bien et le mal, entre l'amour et la haine... Tant de convictions qui l'aident à prendre soin de sa cadette. Reste à savoir si les épreuves qui se dressent devant elle parviendront à faire plier son esprit...
Au contraire de son aînée, Eloane est une jeune fille enjouée qui voit le bien en toute chose et dans chacun.
Enfin, le Pianiste est un être sombre et envoûtant, tout comme les tristes mélodies qu'ils jouent dans son étrange château.

La plume de l'auteur :
Féériquement, délicatement, Laetitia Arnould saupoudre son récit sur les pages de ce livre, comme autant de poussière de fée qu'elle souffle dans les yeux de ses lecteurs. Avec une plume qui a tout de celles des contes, l'auteur vous prend avec elle dans la tourmente que subit son héroïne.
Tout comme les contes, cette histoire se place dans un passé incertain et en des lieux mystérieux tels que la forêt ou un château enchanté. De ci, de là, nous trouvons aussi des sortes d'anachronismes qui font de ce récit le parfait reflet du fantastique : ici, ce n'est pas la magie qui s'invite dans notre monde, mais bien notre monde qui semble vouloir percer celui de la fantasy.




Un conte merveilleux et un parfait premier roman pour Magic Mirror Éditions.




L'histoire : 4,5/5     Les personnages : 4,5/5     L'écriture : 5/5     Mon appréciation : 4,5/5

Total : 18,5/20




1 commentaire:

  1. Bonjour !
    Encore une fois, merci pour ce bel article ! Grâce à lui vous avez été sélectionnée comme Lectrice du mois de mai, félicitations ! Nous vous invitons à nous contacter le plus vite possible à l'adresse presse@magicmirror-editions.fr ;)

    RépondreSupprimer