mercredi 17 octobre 2018

La Bête du Bois Perdu


Auteur : Nina Gorlier

Éditeur : Magic Mirror

Nombre de pages : 337

Catégorie : Fantasy

Prix : 18€


Pourquoi ce livre ?
Parce que le conte de la Belle et la Bête est mon préféré.
Parce que cette histoire me faisait terriblement envie.
Parce que la couverture aussi me faisait horriblement envie.
Parce que Magic Mirror proposait un MP avec (oui, je suis faible^^).





"La Bête est insaisissable. Elle se glisse dans les sous-bois quand elle tombe silencieusement la nuit. Elle rampe, rugit d'une rage sourde, prête à ravager les alentours de sa fureur meurtrière. Et nul ne la rencontre sans en mourir.

La bête n'a pas d'ombre. Elle ne laisse aucune trace après son passage, si ce n'est que le corps massacré de sa pauvre victime. Dans la pâle lumière du soir, sa fourrure se marie à l'absence de couleurs."

Depuis qu'elle a décimé sa famille, Sybil n'a qu'une obsession : tuer la Bête et trouver enfin la quiétude dans la vengeance. Moins coquette que ses sœurs, moins prompte à se marier que les autres filles de son âge, la belle, éprise de liberté, préfère s'exercer aux arts de la chasse et manie l'arbalète avec courage.
Retenue au village par l'amour qu'elle porte à son père défaillant, elle finit par répondre à l'appel obsédant de la forêt le jour où la Bête frappe de nouveau.
Sait-elle qu'elle vient de poser le pied au cœur d'un labyrinthe inextricable fait de roses dorées, de contes oubliés et d'illusions démentes ?

Les rêves et les cauchemars, les histoires et les réalités se mélangent dans ce bois perdu où les reines mangent les cœurs des jeunes filles et où les princes cachent des monstres…




Si j'avais pu, j'aurais lu ce livre d'une traite ! Donc oui, il m'a beaucoup plu !! Non seulement parce qu'il réécrit mon conte favori, non seulement parce qu'il le fait bien, mais aussi parce qu'il ne fait pas que cela ! Car Nina Gorlier ne se contente pas seulement de réinventer la Belle et la Bête, elle réécrit plusieurs contes, nous embarquant dans ses rêves et dans nos souvenirs d'enfants.

L'histoire :
Celle d'une Bête meurtrière.
L'histoire d'une forêt mystérieuse.
Une histoire de traque.

Les personnages :
Sybil Lockart est la benjamine de la famille. Ses trois frères aînés sont partis pour l'armée les laissant, ses sœurs, elle et leur père déclinant, dans une situation financière effroyable. Face à ses aînées, Sybil a l'impression d'être la seule à se soucier de leur père. Pourtant, elle se sent tiraillée entre son amour pour lui et le désir de partir combattre la Bête qui lui a arraché sa mère. C'est d'ailleurs ce qu'elle finira par faire. Elle ne pourra alors compter que sur son courage et ses convictions pour mener sa quête.
Rose est une jeune fille que Sybil rencontre dans la forêt durant sa quête. Elle a perdu la mémoire, ne se souvenant même pas de son propre nom, et semble errer dans cette forêt depuis près d'un siècle. Mais sa rencontre avec Sybil va faire remonter des souvenirs et la jeune fille va décider d'aider la chasseresse.

La plume de l'auteur :
Ce récit est divisé en quatre parties, chacune découpées en quatre chapitres. Et chaque partie commence par une sorte de prologue qui semble parler d'une autre histoire…
Cette revisite de conte est écrite au passé, à la troisième personne, et nous permet de suivre les aventures de Sybil, mais aussi celle d'une mystérieux Prince. Quant aux passages au présent, ils traduisent les rêves de l'héroïne. De cette façon, rêve et réalité se mêlent a mon sens parfaitement puisqu'on a davantage tendance à conter ses rêves au passé…
Enfin, Nina Gorlier centre son histoire dans la forêt et y développe de nombreux contes. Comme si ce Bois Perdu était le berceau des contes de fées !




Une revisite de conte qui en cache de nombreuses autres. Une histoire féérique qui fait appel aux rêves et à l'enfance.




L'histoire : 5/5     Les personnages : 5/5     L'écriture : 4,5/5     Mon avis : 5/5

Total : 19,5/20




samedi 13 octobre 2018

Bal Masqué

Auteurs : Estelle Faye, Maude Elyther, Marianne Stern, Elie Darco, Emmanuelle Nuncq, Dee L. Aniballe, Cécile Duquenne, Claire Stassin, Lucie G. Matteoldi, Clémence Godefroy, Céline Chevet, Vincent Tassy, Pascaline Nolot, Fabien Clavel, Pauline Sidre et Mélanie Fazy

Éditeur : Chat Noir

Nombre de pages : 405

Catégorie : Nouvelles

Prix : 19,90€


Pourquoi ce livre ?
Parce que j'avais tenté l'AT.
Parce que je l'avais acheté lors d'un salon.
Parce qu'il m'a été dédicacé par deux auteurs.
Parce les masques, ça me fait penser à Halloween.




Au premier temps de la valse, tournoient les étoffes chamarrées. Sous les lueurs vacillantes des chandeliers, les fantômes de la piste attirent les œillades des convives anonymes. Intrigues et complots. Retenue ou décadence. Séduction romantique ou convoitise charnelle. Les loups sur nos visages révèlent ou dissimulent les monstres de nos âmes. Dénudé de votre écorce, venez… Entrez dans la danse de ce perpétuel bal masqué.




Je suis assez mitigée… et ce parce que c'est un recueil ! Autant il y a des nouvelles que j'ai adoré, autant il y en a que je n'ai clairement pas aimé… Et au milieu, il y a celles qui m'ont plus ou moins plu.
Quoi qu'il en soit, si vous cherchez toujours, ce livre est vraiment parfait pour la période d'Halloween, plus particulièrement la première nouvelle.

Les histoires :
Celle d'un bal mondain qui devient malsain.
Une histoire onirique.
L'histoire d'une fille rejetée.
Celle d'un masque disparu.
Une histoire de voyages temporels.
L'histoire d'une rencontre (enfin je crois^^).
Des histoires dans lesquelles les masques font partie intégrante du quotidien.
Celle de la Peste.
Une histoire de fée et celle d'un conte de fées.
L'histoire d'une initiation.
Celle d'un danger à la fois omniprésent et intangible.
Une histoire de lettres anonymes.
L'histoire d'une maison.

La cohérence interne :
Évidemment, toutes les histoires parlent de masques ! Mais parfois, le bal masqué n'est rien d'autre qu'un masque dont se servent les auteurs pour dénoncer certains faits de société. On retrouve ainsi des histoires plus fantastiques que d'autres, mais aussi de la fantasy.
Même si je n'ai pas trouvé que toutes les nouvelles se répondaient, il est certain qu'il y en a pour tous les goûts dans ce recueil.

La plume des auteurs :
Certains écrivent au passé, d'autres au présent. Certains narrateur son des "je", d'autres des "il" ou "elle". Certains écrivent en chapitres ou parties, d'autres s'en passent. Dans cette anthologie, les styles et les époques sont bien différents… Si différents que j'aurais du mal à vous en parler en fait ! Ce que je sais, c'est que certains sont parvenus à m'emmener dans leurs univers, d'autres moins… voire pas du tout. 




Il y a des nouvelles que j'ai plus aimées (et même deux pour lesquelles j'ai eu un coup de cœur), mais il y en a aussi eu que j'ai beaucoup moins appréciées… voire pas comprises.




Les histoires : 4/5     La cohérence : 4,5/5     L'écriture : 4/5     Mon appréciation : 3,5/5

Total : 16/20










PS : Si vous voulez tout savoir, mes coups de cœur sont "Bal de Brume" d'Estelle Faye et "Les douze invitées" de Pauline Sidre, deux auteurs que je n'avais jamais lues !

samedi 6 octobre 2018

Bilan de Septembre


Bonjour ! C'est l'heure du bilan !!

Comme tous les mois, je visais les 1000 pages et plus. Et autant vous dire qu'avec le début du #PumpkinAutumnChallenge, je pensais avoir toutes les chances de mon côté pour exploser ce but… Mais voilà, je n'ai lu que 742 pages !!! À quoi était-ce dû alors ? Eh bien tout simplement à un livre que j'ai mis plus de trois semaines à lire !!


Mais alors, qu'ai-je lu ?


J'ai commencé le mois de septembre avec un LC avec les Passion d'Aely. Ensemble, nous avons lu Par le Sang du Démon, de Virginia Schilli. J'avoue que ce premier tome de la trilogie ne m'a pas plus emballée que cela. Toutefois, une chose est sûre : il est malsain et parfait pour Halloween ! (OK, ça fait deux choses^^)
Comme nous avions une PAL similaire, Aely et moi-même avons voulu tenter une seconde LC en nous attaquant au roman de Syven : Au Sortir de l'Ombre. Hélas, cette lecture m'a encore moins emballée et je m'y suis même embourbée… J'ai même tenté de lire autre chose pour "faire passer", mais cela n'a pas vraiment fonctionner.
Cette "autre chose" que j'ai lu, c'était une nouvelle de Lydie Blaizot : La malédiction. Et j'ai beaucoup aimé cette réécriture du compte de Barbe Bleue, même si j'ai regretté qu'elle soit si courte.
Enfin, j'ai avalé les 46 pages d'une nouvelle en allemand : Der Sandmann, de E. T. A. Hoffmann. Non pas que cette nouvelle m'ait plu outre mesure, mais je l'ai trouvée particulièrement bien écrite et, qui plus est, elle m'a permis de me faire une petite VO !


Pour ce qui est de mes acquisitions livresques, vous vous en souvenez peut-être, mais je ne suis pas censée acheter de livre en 2018... Oui mais voilà, une certaine revisite de conte me faisait de l'œil depuis un moment… et la ME a décidé de glisser une MP gratuit… et je suis un être faible !!! Par ailleurs, j'ai eu la chance de remporter un ebook grâce aux éditions Noir d'Absinthe.


La Bête du Bois Perdu
Immortel Ad Vitam



Pour finir, je vous rappelle que le mois de septembre a aussi vu arrivé quelques "likes" de plus sur la page FB dédiée a blog… Ce qui m'a amenée à vous proposer un petit concours que vous pourrez retrouver ici : CONCOURS 200 LIKE FB.


Voilà, voilà, ce bilan est maintenant terminé. J'espère que vous avez passé un meilleur mois de lecture que moi…

mercredi 3 octobre 2018

En 2018, je dézingue ma PAL : OCTOBRE



Bonjour les challengers !

Le mois dernier, je suis parvenue péniblement à lire mes deux livres aux couleurs automnales. Si je dis "péniblement", c'est surtout à cause du second car le premier était un peu mieux… Mais on n'est pas là pour parler de mes lectures du mois dernier (ça, ça sera fait dans le bilan qui ne devrait pas tarder…) ! On est là pour rappeler le thème de ce mois d'octobre.

Lire au moins un livre qui fait penser à Halloween



J'avoue, ce thème n'est pas très recherché… mais tellement d'actualité ! En plus, il me permet encore une fois de valider deux challenges : le mien, et celui de Guimause^^

Quoi qu'il en soit, je n'ai sélectionné qu'un seul livre cette fois-ci (car j'en ai beaucoup d'autres à lire !) :

Bal Masqué - Anthologie


Enfin, comme d'habitude, je vous donne quelques rendez-vous…
  • d'ici quelques jours pour le bilan de septembre
  • fin octobre / début novembre pour le challenge du mois de novembre
  • début novembre pour le bilan du mois d'octobre

En attendant de vous retrouver très prochainement, je me permets de vous rappeler qu'il y a un concours en cours sur le blog. Donc si ça vous dis, vous pouvez tenter votre chance ici : CONCOURS 200 LIKE FB.
Et bien sûr, comme toujours, je vous souhaite de très bonnes lectures !


PS : pour les challengers survivants, c'est en commentaire de cet article que vous pourrez poster les liens vers vos chroniques.

dimanche 30 septembre 2018

Der Sandmann

Le marchand de sable

Auteur : E. T. A. Hoffmann

Éditeur : Schöningh

Langue : allemand

Nombre de pages de la nouvelle : 46

Catégorie : Fantastique & Nouvelle

Prix : 8,20€


Pourquoi ce livre ?
Parce qu'il était dans ma PAL depuis des lustres !
Parce que j'essaie de lire un livre en allemand par mois mais qu'il ne restait que quelques jours en ce mois de septembre…





 … ou plutôt résumé livraddict
Quelque chose d'épouvantable a pénétré dans ma vie ! Voici ce que confie Nathanaël, aux premières lignes de cette époustouflante nouvelle. Et surgissent alors les terreurs enfantines qui s'ingénient à empoisonner encore la vie adulte : la peur du marchand de sable, qui punit les enfants indiscrets en leur arrachant les yeux, qui provoque la mort du père, qui pèse sur les année promises à l'amour. Ce personnage maléfique a-t-il réellement existé ou est-il la création d'un esprit abandonné à une angoisse maladive ? À vous de juger…




J'avoue avoir été un peu déroutée par cette lecture. Tout d'abord parce qu'elle me rappelait Le Horla, de Guy de Maupassant, mais aussi parce que l'écriture est pour le moins inhabituelle. Cependant, cette écriture rend la lecture de cette nouvelle très intéressante et donne une certaine dynamique à l'histoire.

L'histoire :
Celle d'un homme qui sombre dans la folie.
L'histoire d'un horrible marchand de sable.

Les personnages :
Nathanael est un jeune homme qui voit ressurgir ses peurs enfantines. Autrefois, ses parents lui parlaient du marchand de sable pour le mettre au lit, affirmant que celui-ci arrachait les yeux des enfants désobéissants. Et le jeune Nathanael croyait l'avoir démasqué… il lui avait même attribué le meurtre de son père. Mais tout cela n'est que folie, n'est-ce pas ?
Lothar est le frère de la fiancée de Nathanael, à qui il écrit des lettre lui expliquant ce qu'il lui arrive. Ce personnage n'est pas présent très présent dans le récit mais il aide à comprendre la folie de Nathanael.
Carla, la fiancée de Nathanael, voit son aimé sombrer dans cette folie à cause d'une lettre qu'il lui adresse par erreur.
Quant aux Marchand de Sable, c'est un homme mystérieux dont on n'a de cesse de douter de l'existence. Est-il issu de l'imagination de Nathanael ? Ou est-il cet alchimiste, associé de son père ? Ou bien encore, serait-il possible qu'il soit ce professeur d'université ?

La plume de l'auteur :
Le roman se divise en deux parties. Dans la première, le lecteur découvre trois lettres : deux de Nathanael et une de Carla. Dans la seconde partie, l'auteur s'adresse directement au lecteur et on a l'impression qu'il cherche à expliquer les lettres avant de nous replonger dans l'histoire. Le passage entre le moment où Hoffmann s'adresse au lecteur et le moment où il reprend l'histoire sont si habilement imbriqués l'un dans l'autre qu'on ne s'aperçoit de rien.




Une nouvelle horrifique qui plonge le lecteur dans un questionnement (voire une folie) semblable à celui du protagoniste.




L'histoire : 3,5/5     Les personnages : 3,5/5     L'écriture : 4/5     Mon appréciation : 3,5/5

Total : 14,5/20



jeudi 27 septembre 2018

Au Sortir de l'Ombre


Auteur : Syven

Éditeur : Éditions du Riez

Nombre de pages : 421

Catégorie : Fantastique

Prix : 22,90€


Pourquoi ce livre ?
Parce que j'avais acheté ce livre pour aider feu les Éditions du Riez.
Parce que la couverture était automnale.
Parce que ça devait être une LC avec Les Passions d'Aely.







Londres, 1889. La guilde d'Ae protège les aetrhyne depuis des siècles pour qu'elles se consacrent à leur tâche : garder piégés dans leur ombre de sinistres monstres avides de massacre, les gothans. Lorsque la secte des némésis s'attaque à ces prêtresses, l'organisation est ébranlée par la traîtrise de plusieurs agents d'importance. Les traqueurs William, Christopher et Heinrich, qui sont chargés de la protection de lady Eileen pour une nuit, n'imaginent pas les enjeux de la chasse dont ils feront bientôt l'objet. Mais dans l'ombre d'Eileen, attentif, "Il" sait ce qui est sur le point de se jouer.




J'ai vraiment eu beaucoup de mal à lire ce livre. Souvent, je ne comprenais pas ce que je lisais, ni où l'auteur voulait en venir. J'étais perdue dans cette histoire. À mon avis, cela est dû au fait que l'auteur a inventé un univers plein de termes nouveaux et qu'elle ne laisse pas au lecteur le temps de s'accoutumer à l'un ou l'autre des ces termes. De plus, j'ai trouvé que l'intrigue principale était trop longue à venir. Mais, paradoxalement, c'est un univers tellement complexe que je n'ai pas pu abandonné ma lecture, si laborieuse fût-elle. Bon, en même temps, je crois bin que je n'ai jamais pu abandonner un livre…)

L'histoire :
Celle des monstres tapis dans l'ombre.
L'histoire d'une lutte de pouvoir.
Une histoire de Dieux et de complots.

Les personnages :
Lady Eileen est une aethryne, c'est-à-dire une femme ayant le pouvoir de retenir dans son ombre un Gothan, un monstre avide de massacre. Ce pouvoir lui permet de vivre plus longtemps que la normal, mais cette condition d'aethryne est si dure à porter qu'elle fait de lady Eileen une femme froide. Elle est hautaine et martyre à la fois.
William est un traqueur qui a le pouvoir d'influer sur les animaux, comme une chuchoteur. C'est un grand Noir qui a eu du mal à s'imposer à la guilde à cause de sa couleur de peau. Toutefois, c'est un traqueur hors pair, doté d'un grand cœur.
Heinrich est un traqueur d'origine allemande dont le pouvoir consiste à manipuler les gens. Par la pensée, Heinrich peut plier les gens à sa volonté. Il n'a aucun scrupule à user de ce pouvoir dans l'exercice de ses fonctions, dût-il tuer quelqu'un. Par ailleurs, Heinrich est un drogué qui prétend que l'opium & co. lui permettent d'être plus performant.
Christopher quant à lui est un traqueur qui a le pouvoir de télékinésie. Contrairement à Heinrich, il hésite souvent à utiliser son don si cela devait faire du mal, même à ses ennemis. C'est un homme brave, marié et père.

La plume de l'auteur :
Syven écrit ce roman au passé et à la troisième personne. Toutefois, on suit tantôt les péripéties de l'un de ses personnages, tantôt celles d'un autre. 
Ce livre ne contient pas vraiment de chapitres. Seuls quelques journée sont narrées, de façon plus ou moins longue et détaillée.
Le vocabulaire est recherché, tout comme l'univers créé est fouillé.




Une histoire inédite mais peut-être un peu compliquée…




L'histoire : 2,5/5     Les personnages : 3/5     L'écriture : 2,5/5     Mon appréciation : 2/5

Total : 10/20




mercredi 26 septembre 2018

CONCOURS 200 LIKE FB



Bonjour !

À l'occasion des 200 pouces bleus de la page FB du blog (et même 202 maintenant), je vous avais promis un concours ! Je sais bien que depuis l'annonce en question sur Facebook, des jours et mêmes des semaines ont passés, mais comme on dit : mieux vaut tard que jamais !

Pour ce concours, je vous propose de remporter non pas un mais deux livres en rapport avec la thématique d'Halloween et du #PumpkinAutumnChallenge !

Ce sont des livres que j'ai moi-même lu il y a plus ou moins longtemps et que j'ai repérés pour vous lors du récent rangement de ma bibliothèque. Ce qui signifie que non, ce ne sont pas des livres neufs. En revanche, étant une maniaque en matière de bouquins, je vous assure qu'ils sont restés dans le même état que lorsque j'en ai fait l'acquisition^^

Au cas où vous ne verriez pas bien l'image ci-dessus, voici les deux lots à gagner :
1) Un exemplaire du livre d'Anthelme Hauchecorne : Le Carnaval aux Corbeaux
2) Une nouvelle de Yasmine Galenorn : Gravure d'argent

Comme lors du précédent concours, il se peut que je glisse quelques goodies dans votre paquet ;-)

Pour participer, rien de plus simple ! Il vous suffit de remplir le formulaire en bas de cette page et de faire partie des "likeurs" de la page Les lectures de Kriemhild ! Bien sûr, rien ne vous empêche de partager ce concours, d'inviter vos amis à liker à leur tour la page… afin de voir fleurir un autre concours par la suite^^ 

Précisions :
* Durée du concours : du 26 septembre au 29 octobre 2018
* Concours réservé à la France métropolitaine
* Les lectures de Kriemhild, le Chat Noir, Milady et les auteurs des ouvrages ne pourront être tenus pour responsables en cas de perte ou de détérioration du colis lors de l'envoi.


* Tirage au sort et annonce des gagnant(e)s le 30 octobre 2018 *


*** Bonne chance à tous ***