mardi 30 novembre 2021

Le dévoreur d'âmes


Auteur : Malaïka Makumi

Éditeur : Le Petit Caveau

Nombre de pages : 136

Catégories : Fantastique & Horreur

Prix : 12,90€


Pourquoi ce livre ?
Parce que c'était un SP.
Parce qu'il me semblait parfait pour Halloween.










Un voyage aux frontières de la mort change souvent toute une vie.

Parfois pour le pire.

Bretagne, 1865. Après des années de pensionnat, Anna, une jeune orpheline de 17 ans, est rappelée au manoir familial par sa grand-mère, l'austère et énigmatique Mme de Kerville.
Pour échapper à l'atmosphère délétère de la sombre demeure, ainsi qu'à l'aura oppressante de son aïeule, la jeune fille se promène sur les falaises.
Jusqu'à ce qu'une chute mortelle la conduise aux porte de l'Au-delà.

Une expérience de mort imminente qui la laisse muette et traumatisée.

Car Anna semble attendue en Enfer.
Mais pour quelle raison ? À quel funeste destin se trouve-t-elle condamnée ?
Sa quête de réponses la plongera dans le plus cruel des cauchemars...





J'ai bien aimé cette nouvelle sombre que je caractériserais d'horrifique. Le suspense tient en halène et les rebondissements sont souvent inattendus. La seule chose qui m'a un peu gênée au début est le mélange des temps.

L'histoire :
Celle d'une fille en quête de réponses.
L'histoire d'un manoir des plus sombres.

Les personnages :
Anna est une jeune fille que la vie n'a pas épargnée. Orpheline de ses deux parents, elle est élevée par une grand-mère qu'elle ne connaît pas puisqu'elle grandit en pensionnat. Et lorsqu'elle revient au manoir familial, elle doit redoubler de politesse face à une femme froide tout en essayant de comprendre ce qui se cache derrière les murs de la demeure. Muette suite à une expérience de mort imminente, elle passe également pour simplette au vu de ses divagations.
Mme de Kerville est une femme froide qui règne sur le manoir familial depuis on ne sait combien de temps. Au village, les rumeurs sur elle vont bon train, mais la vieille femme - qui ne fait pas son âge - n'en a que faire. Et, bien que ce soit elle qui l'ai rappelée au manoir, elle a du mal à supporter sa petite-fille muette qui n'a pour elle d'autre intérêt que celui de faire partie de sa famille.
Charles est le cousin d'Anna. Tout comme elle, il a perdu ses parents. Mais à la différence d'Anna, il mène une vie de poète dans la capitale. Une vie que sa grand-mère n'hésite pas à qualifier de dépravée.

La plume de l'autrice :
Dans un récit court, qui mêle narration au présent et narration au passé, point de vue interne et point de vue externe, Malaïka Makumi propose une novella sombre, horrifique, et au suspense grandissant. L'histoire est courte mais l'autrice parvient tout de même à développer tous ses personnages ainsi qu'une intrigue plus complexe qu'on ne pourrait le croire au début.





Un roman court parfait pour la période halloweenesque !





L'histoire : 4/5     Les personnages : 4,5/5     L'écriture : 4/5     Mon appréciation : 4/5

Total : 16,5/20

lundi 1 novembre 2021

L'Enragée


Auteur : Jennifer Tellier.

Éditeur : 404

Nombre de pages : 451

Catégorie : Fantasy

Prix : 16€


Pourquoi ce livre ?
Parce qu'il m'avait été chaudement recommandé.
Pour le #pumpkinautumnchallenge.











NE FUYEZ PAS VOTRE DESTIN, IL FINIRA TOUJOURS PAS VOUS RATTRAPER...

Le royaume de Kardamen attire toutes les convoitises. Sur le point de mourir, le roi entreprend la quête secrète et désespérée de retrouver ses héritiers, des jumeaux disparus depuis bien longtemps. La mission s'annonce périlleuse et il engage celle que l'on appelle l'Enragée, la mercenaire la plus redoutée du pays, pour accompagner ses soldats. Mais, en réalité, qui est cette guerrière froide et impitoyable, que les légendes décrivent comme sauvage et assoiffée de sang, et quels secrets a-t-elle enfouis au plus profond de son âme ?
Alors que les tensions s'accentuent entre les royaumes quant à l'avenir de Kardamen, l'Enragée devra prendre en main son destin car une menace bien plus ancienne et dangereuse plane sur le monde, mettant en péril la vie de tous...





J'ai eu un peu de mal au début de ce roman qui m'en rappelait deux autres, mais aussi parce que j'ai eu la mauvaise idée de lire les titres des parties, ce qui m'a spoilée. Cependant, une fois les cent premières pages passées, je me suis immergée dans l'histoire, grâce notamment aux rebondissements inattendus. Le personnage de l'Enragée est aussi très bien construit et je me suis régalée des joutes verbales qu'elle peut avoir avec les autres protagonistes.

L'histoire :
Celle d'une guerrière sans pitié.
L'histoire d'un royaume à l'agonie.
Une histoire de guerre, de magie, et de tant d'autres choses.

Les personnages :
Kern la Rouge, l'Enragée, est une mercenaire redoutée et sans pitié. Elle offre ses services à différents royaumes, sans prendre parti, mais en ramassant l'argent et en semant de sanglants cadavres. Redoutée de tous et respectée par ses pairs, elle va s'engager pour une mission qui changera son destin... mais pas sa personnalité !
Korwen de Nomm est un chevalier du royaume de Kardamen. Sur ordre de son roi, il s'entoure d'hommes de confiance pour partir à la recherche des jumeaux perdus avec l'aide de l'Enragée. C'est un homme droit avec un grand sens de l'honneur. S'il connaît la réputation de Kern, il la voit aussi tout simplement comme une femme, une guerrière.
Barnabé, Gabe et Jack sont les soldats que Korwen décide d'emmener avec lui. Contrairement à leur commandant, ils ont plus de mal avec l'Enragée qui leur fait un peu peur.
Jaoldis est un mage, et le conseiller du roi de Kardamen.
Il y a également de nombreux autres personnages, mais mieux vaut ne pas en parler pour éviter tout spoil ;-)

La plume de l'autrice :
Dans un récit au passé et à la troisième personne, Jennifer Tellier embarque ses lecteurs dans un univers de fantasy à la fois sanglant et drôle. Sanglant à cause de son personnage principal et des guerres qui divisent les royaumes ; drôle de par les dialogues entres ses protagonistes.
Ce roman, divisé en quatre parties, montre l'évolution de l'Enragée, une femme forte que rien ne semble arrêter. Malgré l'évolution de sa situation, malgré l'évolution de ses sentiments (car oui, elle en a !), celle-ci reste fidèle à elle-même.
Le monde dans lequel se déroule le récit est quant à lui assez classique, mais tout à fait maîtrisé.





Un roman de fantasy addictif et des personnages hauts en couleurs.





L'histoire : 4/5     Les personnages : 5/5     L'écriture : 4,5/5     Mon appréciation : 4/5

Total : 17,5/20

lundi 25 octobre 2021

La pelote d'épingles


Auteur : Cécile G. Cortes

Éditeur : Chat Noir

Nombre de pages : 272

Catégories : Fantastique & Romance

Prix : 19,90€


Pourquoi ce livre ?
Pour le #pumpkinautumnchallenge.
Parce que le résumé m'attirait.











De nos jours, l'existence des marraines fées est bien connue. L'une d'entre elles, Violette, est missionnée à Paris pour réunir deux tourtereaux : un chanteur pour midinette et une couturière sans le sou. Mais sur place, rien ne se déroule comme prévu : les prétendants ne se calculent même pas ! Pire, le jeune homme craque pour les charmes de la fée qui doit pour la première fois gérer un problème de taille, pour lequel elle est parfaitement incompétente et inexpérimentée : ses propres émotions.

La pelote d'épingles est une romance acidulée aux accents rock qui met un bon coup de pied au joyeux petit monde des fées, princes charmants et innocentes princesses.





J'ai été très surprise par cette lecture, et de la plus agréable des façons ! Je m'attendais à une romance presque niannian, et c'est un peu ce que le début laissait présager... Mais, sans que l'on s'en rende vraiment compte, l'histoire prend un tournant à la fois drôle, touchant et criant de réalisme ! Bref, j'ai adoré !!

L'histoire :
Celle d'une fée-fleur missionnée pour un Grand Amour.
L'histoire de deux personnes qui devraient s'aimer.
Une histoire de musique et de couture et de vie.

Les personnages :
Violette est une fée-fleur. Sa mission est de réunir les personnes censées s'aimer. De fait, elle doit pousser des tourtereaux qui s'ignorent dans les bras l'un de l'autre. La mission par excellence étant celle du Grand Amour. Par ailleurs, Violette est une fée déjantée, un peu punkette et toute en couleurs !
Sevan est l'élu que les Nébuleuses ont choisi pour la mission du Grand Amour. C'est un chanteur aux nombreuses groupies qui s'affiche avec autant de filles que possible et mène la grande vie. Toutefois, il semble en cacher bien plus sous ce vernis de strass et paillettes.
Elisabeth est l'élue choisie par les Nébuleuse pour vivre le Grand Amour avec Sevan. C'est une couturière des plus douées mais à qui on met sans cesse des bâtons dans les roues, lui empêchant toute évolution...
Gabriel et sa sœur Solène, des amis de Sevan, ainsi que Perle, Gigi et bien d'autres viennent compléter ce tableau de personnages.

La plume de l'autrice :
Dans un récit au passé et à la troisième personne, Cécile G. Cortes nous invite à découvrir un monde féérique déluré et pourtant cruel, fantastique et pourtant si réaliste. Le roman commence comme une petite romance habituelle, mais il prend un tournant sans que le lecteur s'en rende compte, de façon aussi évidente que surprenante, rendant le récit surprenant et incroyablement addictif. 





À la fois réaliste et fantastique, cette romance réunit tous les ingrédients d'une excellente lecture.





L'histoire : 4,5/5     Les personnages : 5/5     L'écriture : 5/5     Mon appréciation : 5/5

Total : 19,5/20

lundi 18 octobre 2021

La Mélodie des Limbes


Auteur : Nina Gorlier

Éditeur : Magic Mirror

Nombre de pages : 277

Catégorie : Fantastique

Prix : 18,60€


Pourquoi ce livre ?
Parce que j'adore les revisites de contes.
Parce que c'était une lecture automnale parfaite pour le #PAC.
Parce que je l'avais gagné lors des concours organisés par le PLIB.








"Comment vivre sans rêver ?"

Elisabeth Branwen souffre depuis longtemps d'un vide dans le cœur qu'elle ne parvient pas à nommer. Ses proches la trouvent fantasque et réservée, le médecin de famille s'inquiète de sa santé mentale. Seul son ami imaginaire, Frederik, un être aveugle, mi-homme mi-corbeau, adoucit ses peines. La jeune fille le rejoint chaque nuit : capable de faire des rêves lucides, elle se réfugie dans les songes pour fuir cette réalité qui ne lui correspond pas.
Son monde bascule le jour où elle croise le chemin de l'Entrepasseur, l'étrange entité qui régit le monde onirique. Son défi est implacable : elle a sept jours pour trouver trois clés qui la mèneront au plus profond de ce royaume. Si elle ne réussit pas avant le temps imparti, Frederik devra mourir.
Dans ce royaume à l'automne éternel, à qui pourra-t-elle se fier ? Confrontée au jeu cruel de l'Entrepasseur, Elisabeth devra faire un choix : renoncer au confort de ses rêves ou prendre le risque de rester à jamais prisonnière de ces Limbes.

En revisitant Les Sept Corbeaux des frères Grimm, Nina Gorlier signe son second roman. Une aventure belle et mélancolique, aux confins des émotions enfouies et des peurs refoulées, qui met en scène une héroïne aussi atypique qu'attachante.





J'ai adoré cette lecture ! L'ambiance automnale, à la fois cosy et freeky, les personnages hauts en couleurs et pourtant tout en nuances de gris, le côté onirique, cauchemardesque, mais aussi cette part de réalisme, ont fait que ce roman a été une superbe découverte et un quasi coup de cœur !!

L'histoire :
Celle d'une fille pas comme les autres et de son ami imaginaire.
L'histoire d'un jeu cruel, malsain et mortel.
Une histoire entre rêve et éveil.

Les personnages :
Elisabeth Branwen est une flûtiste de quatorze ans. C'est une jeune fille qui ne veut pas être femme et se complet dans l'enfance. La nuit, lorsqu'elle rejoint le pays des rêves, elle retrouve son ami imaginaire. Mais dès lors qu'elle ne le verra plus, elle mettra tout en œuvre pour le retrouver, quitte à y perdre son âme...
Frederik est un être mi-corbeau, mi-homme de dix-sept ans. Il est l'ami imaginaire d'Elisabeth et la réconforte chaque fois qu'elle en a besoin. Mais un jour, il disparaît du monde des rêves.
L'Entrepasseur est un être plus étrange encore que Frederik. Tout comme lui, elle possède différentes formes, dont l'une d'elle est un corbeau blanc aux yeux mauves. Contrairement aux autres personnages, l'Entrepasseur n'a pas de nom, ou alors les personnages l'ont oublié. Cependant, cette entité est assez cruelle et n'hésite pas à jouer avec la vie de ceux qui pénètre dans son royaume : les Limbes.

La plume de l'autrice :
Dans un récit au passé et à la troisième personne, Nina Gorlier plonge son lecteur dans une ambiance automnale, onirique, mystérieuse et mélancolique. Ce roman, divisé en sept parties, invite le lecteur à réfléchir sur différentes thématiques telles que le deuil ou le handicap. L'ambiance est vraiment immersive et l'écriture délicate.





Le roman parfait pour l'automne. Une revisite des plus réussies !





L'histoire : 5/5     Les personnages : 5/5     L'écriture : 5/5     Mon appréciation : 4,5/5

Total : 19,5/20

jeudi 14 octobre 2021

Vindicta

Tueuse d'Alpha - 1

Auteur : Nessa O'Connor

Éditeur : Raven Éditions

Nombre de pages : 465

Catégorie : Bit-Lit

Prix : 18,90€


Pourquoi ce livre ?
Pour le #pumpkinautumnchallenge.
Parce qu'il y a des loups-garous.
Pour découvrir une maison d'édition.
Parce que je pouvais l'avoir dédicacé.










Lorsque Vanessa perd son binôme et amie au cours d'une chasse, elle se jure de traquer le responsable et de le lui faire payer.
Commence alors entre le chasseur et la bête un jeu du chat et de la souris aux conséquences funestes.
Vanessa est prête à tout pour vaincre, même si cela signifie devoir s'allier à son pire ennemi...

Tuer est un ordre, désobéir une loi
Qu'importe le choix, il mène à la mort.





J'ai adoré cette lecture et ai regretté de ne pas pouvoir la dévorer à ma guise ! Certes, on y trouve des clichés, certes, ce livre ne réinvente pas le genre, mais ce n'est pas grave !! D'une part parce qu'on n'a pas besoin de s'inventer tout le temps pour donner une bonne histoire, d'autre part parce que la plume de l'autrice est vraiment addictive et que l'on ne voit pas passer les pages ! Le seul moins, c'est que j'en aurais voulu plus^^

L'histoire :
Celle d'une chasseuse de loups-garous.
L'histoire d'une vengeance.
Une histoire d'amour.

Les personnages :
Vanessa est une chasseuse de loups-garous, sans doute la meilleure de sa génération. Mais elle est aussi l'une des plus rebelles. Elle a trente ans (non, ce n'est pas l'habituelle jeunette de bit-lit^^) et n'aspire à pas grand-chose d'autre que d'accomplir des missions pour l'Ordre. Jusqu'au jour où sa meilleure amie périt lors de l'une de ces missions... Forte, parfois caractérielle, Van n'en reste pas moins humaine et donc mortelle. Lors de sa quête de vengeance, elle va découvrir bien des secrets...
John est lui aussi un chasseur. Frère d'arme de Vanessa, il est aussi son frère de cœur depuis qu'elle a intégré l'Ordre des Chasseurs. C'est avec lui et avec leur amie Cinthya que l'héroïne fait les 400 coups... car tout comme Van, John est un rebelle dans l'âme.
Ryan est un puissant Alpha. Toutefois, il a fait le choix de vivre reclus dans la forêt, uniquement accompagné de trois autres loups. Taciturne et solitaire, il va peu à peu changer d'attitude au contact de Vanessa.

La plume de l'autrice :
Dans un récit au passé et à la première personne, Nessa O'Connor glisse son lecteur dans la peau de son héroïne... mais pas que ;-) Elle nous livre ici un roman haletant, entre action, chasse et sentiments. Son histoire, qui reprend les codes de la bit-lit, n'est pas non plus sans rappeler Van Helsing avec son côté religieux. 





Un mélange détonant pour ce premier tome dont j'attends la suite avec impatience !





L'histoire : 5/5     Les personnages : 5/5     L'écriture : 4,5/5     Mon appréciation : 4,5/5

Total : 19/20

lundi 4 octobre 2021

Troubles Diurnes


Auteur : Jade Corbeau

Éditeur : Le Petit Caveau

Nombre de pages : 236

Catégorie : Bit-Lit

Prix : 13,90€


Pourquoi ce livre ?

Parce que c'était un SP.

Parce que j'avais bien aimé le premier tome.





Le quotidien de Nina et de Sérénité n'est pas aussi limpide qu'elles l'escomptaient. À part leur goût pour le chocolat, leur amitié, et leur soutien auprès de leurs proches vampires, rien ne semble aller de soi.

Pour l'adolescente, c'est son avenir et sa famille qui la turlupinent. Mais cela ne l'empêche pas d'être présente pour eux, ni d'essayer de concrétiser ses velléités romantiques.

Quant à Sérénité, elle navigue dans ses relations avec autant de confusion que de détermination. Si les caractères de ses amis lui donnent du fil à retordre, elle ne se laisse pas embrouiller, et compose avec leurs particularités. Et les siennes.

À cela s'ajoute la fantasque Doriane, qui n'a pas fini de semer le trouble avec ses projets artistiques...





J'ai beaucoup aimé cette lecture. J'ai apprécié de suivre les personnages, même si je ne vois pas d'histoire particulière. Dans ce roman, l'histoire selon moi, c'est la vie, les relations sociales...


L'histoire :

Celle de différents personnages.

Une histoire de vampires et d'acceptation.


Les personnages :

Nina est une adolescente assez mal dans sa peau et surtout dans son corps. En proie à différents sentiments, elle se cherche en même temps qu'elle cherche à se faire aimer.

Vianney est le frère de Nina. Artisan chocolatier, il est aussi un vampire. Avec Sérénité, ils forment un couple étonnant. Car si lui est plutôt réservé, elle est complètement exubérante et dévergondée.


La plume de l'autrice :

Dans un récit au passé et à la troisième personne, Jade Corbeau alterne les points de vue afin de suivre les déboires de Nina et Sérénité, les deux principaux personnages féminins de ce roman. À travers cette histoire, elle revisite le mythe du vampire. De fait, elle oppose les nocturnes (les vampires donc) aux diurnes et les fait coexister dans une société qui les auraient acceptés... en apparence. De nombreux thèmes sont traités dans ce roman, tels que le racisme, l'acceptation de soi, l'adolescence, les relations sociales (amoureuses ou pas)...





Un récit qui se base sur les interactions sociales et permet d'y réfléchir.






L'histoire : 3/5     Les personnages : 5/5     L'écriture : 4,5/5     Mon appréciation : 4,5/5

Total : 17/20


Chronique du tome 1 : Délices Nocturnes

samedi 25 septembre 2021

Le trésor des Montfaucon

Le Secret du Faucon : Préquel


Auteur : A. D. Martel

Éditeur : Auto-Éditions

Nombre de pages : 23

Catégories : Fantasy & Nouvelles

Prix Kindle : 0,00€


Pourquoi ce livre ?

Parce qu'il était gratuit.

Pour découvrir cette saga à succès.

Parce que j'avais apprécié la plume de l'autrice.





Une mystérieuse silhouette à la recherche d'un trésor, des truands prêts à tout pour l'obtenir... Le secret si précieux des Montfaucon est en péril.

Quel sera le prix à payer pour découvrir la véritable richesse du comté ?





Il s'agit d'une nouvelle très courte que j'ai pourtant eu bien du mal à suivre. Je n'ai pas réussi à identifier pleinement les personnages. L'histoire en revanche m'a semblé intéressante, bien que trop courte pour que j'aie le temps de m'y accrocher.


L'histoire :

Celle d'un trésor trop bien gardé.


Les personnages :

Jacques le Boiteux, Folquet qui porte les stigmates de la variole et Honoré sont trois truands prêts à tout par appât du gain.

Il y a aussi un quatrième personnage, aussi riche qu'entouré de mystères.


La plume de l'autrice :

À travers un récit au passé et à la troisième personne, A. D. Martel embarque son lecteur dans un monde de fantasy assez sombre où sont mis en avant les truands et les malfrats. L'autrice laisse planner une aura de mystère autour de l'un de ses personnages, ainsi qu'au sujet du fameux trésor secret dont il est ici question.

Une nouvelle très courte qui va droit au but.





Un récit court auquel j'ai eu du mal à accrocher.





L'histoire : 3/5     Les personnages : 2,5/5     L'écriture : 3/5     Mon appréciation : 2,5/5


Total : 11/20