samedi 25 juillet 2015

La Tour


 

Auteur : Cécile Duquenne
 
Editeur : Autoédition / Cécile Duquenne
 
Nombre de pages estimé : 101
 
Catégorie : Young Adult / Fantastique
 
Prix kindle : 2,99€
 
 
Pourquoi ce livre ?
Parce que la couverture m'attirait irrémédiablement.
Parce qu'il fallait bien tester mon tout nouveau kindle.
 
Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu'elle se trouve au sous-sol d'une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d'en sortir et de monter jusqu'au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l'ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués...
Et les révélations.
Car Jessica n'a plus aucun souvenir d'avant son arrivée ici. Ils lui reviennent par bribes, étage après étage, et plus elle en apprend, moins elle désir sortir - surtout que son pire ennemi se trouve à l'intérieur avec elle. Bientôt, l'envie de se venger prend le pas su l'envie de s'échapper...
Et si en exhumant les secrets de son passé, Jessica levait aussi le voile sur la véritable fonction de La Tour ?
 
 
 
Ce roman court m'a beaucoup fait pensé au Labyrinthe et, dès le début, j'ai vu où l'auteur voulait en venir. Cependant, cela ne m'a pas empêché d'apprécier ce récit, surtout qu'il colle parfaitement à ce que j'aime voir au cinéma... et ce que j'aimerait être au moins capable d'écrire.
 
L'histoire :
Une histoire pour Young Adult dans laquelle des jeunes de 16 à 26 ans tentent de survivre dans un environnement hostile.
Une histoire où, pour une fois, on se passe d'une intrigue amoureuse (merci pour ça !).
L'évolution d'une jeune femme qui affronte son passé.
Le chemin vers la vengeance, l'acceptation, le pardon.
 
Les personnages :
L'héroïne de ce roman, c'est donc Jessica, 16 ans. Elle est forte, c'est une survivante. Pourtant, elle sent en elle la présence d'autres personnalités : une proie et une chasseuse. Hésitant à se dire bipolaire ou schizophrène, elle sait qu'elle souffre d'un trouble psychologique. Elle sait aussi qu'on lui a fait du mal...
James et Jonathan sont les deux jeunes hommes, dont elle se méfie toutefois, qui l'accompagnent dans son ascension vers le sommet de la tour. Le premier semble avoir une forte personnalité et est toujours de l'avis de Jessica. Le second est plus réservé mais n'en pense pas moins. C'est quelqu'un de réfléchi.
Melvin... L'ennemi de Jessica, c'est lui. Il est beau, a les yeux bleu et travaille dans l'humanitaire. mais Jessica n'est pas dupe.
Les autres protagonistes de ce court roman prennent parfois le parti de Melvin, parfois celui de Jessica... parfois les deux.
 
La plume de l'auteur :
Tout comme c'était la première fois que je lisais sur mon kindle, c'était la première fois que je lisais Cécile Duquenne. Et ma fois, je ne regrette pas mon achat ! Pourtant, si lors de mon précédent article je regrettais parfois de trop longues descriptions, ici, je regrette qu'il n'y en ai pas eu davantage... Sans doute parce que je serais bien restée plus longtemps avec Jessica !
C'est d'ailleurs Jessica qui parle dans ce livre rédigé à la première personne, exception faite de l'épilogue. Le récit, au présent, permet de mieux s'imaginer à ses côtés... ou plus précisément dans sa tête, dans son esprit divisé.
Enfin, c'est bien sûr dans La Tour que se déroule cette histoire...
 
 
 
Un récit trop court mais qu'on ne peut qu'apprécier si on aime le Young Adult et l'univers fantastique.
 
 
 
L'histoire : 3,5/5     Les personnages : 4/5     L'écriture : 3,5/5     Mon appréciation : 4/5
 
Total : 15/20
 
 


3 commentaires:

  1. Bonjour Kriemhild, ah oui c'est intéressant, moi qui ne lis pas beaucoup, j'aimerais le voir en film, j'irais le voir certainement, merci pour ce bon résumé, plaisir à le lire, bises, fanfan

    RépondreSupprimer
  2. RE coucou ah oui ça fonctionne maintenant sympa ce blog et ce bouquin aussi bravo @+banga

    RépondreSupprimer
  3. ah il est super beau ton blog j'aime beaucoup ! la disposition, bravo !
    le fond d'écran est top aussi.. bonne lecture et bizou flO.

    RépondreSupprimer